HomeServe et Leroy Merlin misent sur l'assurance pour démocratiser l'IoT

HomeServe et Leroy Merlin misent sur l'assurance pour démocratiser l'IoT Les deux acteurs accompagnent leurs clients dans l'installation et l'utilisation de leurs objets connectés pour lever un frein à l'adoption de cette technologie.

Dans la smart home, l'assurance des objets connectés est "nécessaire pour fournir aux utilisateurs un service utile", estime Pierre-Yves Hadengue, responsable IoT et Enki chez Leroy Merlin. L'enseigne a ainsi mis en œuvre en juin 2018, avec son abonnement "Zen & Connecté", une offre de garantie casse et panne comprenant une assurance pour les quelque 200 devices compatibles avec sa box Enki. Une initiative similaire a été lancée en mai dernier par HomeServe, spécialiste des services d'assistance pour la maison, en partenariat avec JeChange, un comparateur permettant à l'habitant de réduire ses factures. "Avec les nouveaux usages dans la maison, dont l'utilisation croissante des enceintes intelligentes, il était normal d'étendre notre offre, d'autant plus que la prise en main des produits connectés n'est pas toujours intuitive", justifie Guillaume Huser, CEO d'HomeServe. Selon une étude réalisée en janvier dernier par l'institut CSA pour son entreprise, 18% des foyers équipés d'objets connectés ont connu une panne sur leurs produits au cours de l'année 2018.

Les deux prestations (à 5,99 euros par mois pour celle d'HomeServe et JeChange, à 2,90 euros par mois pour Leroy Merlin, ou à partir de 9,90 euros mensuel avec la location des objets connectés) proposent dans un premier temps aux particuliers une assistance téléphonique pour les accompagner dans l'installation ou le dépannage de leurs objets connectés, éventuellement un déplacement chez Leroy Merlin, puis un remboursement en cas de dysfonctionnement. "Les difficultés interviennent surtout lors de la configuration des appareils et au redémarrage, quand une coupure de courant se produit. Si nous ne parvenons pas à résoudre le problème, l'objet est indemnisé à sa valeur d'achat, jusqu'à un montant de 500 euros", détaille Guillaume Huser. Pour garantir son offre de services, Leroy Merlin s'appuie sur Opteven, une compagnie d'assurance spécialisée en garantie mécanique et en assistance. "Dans l'IoT, la prestation fournie est stratégique car c'est ce qui permet de fidéliser le client. Notre but est qu'Enki, aujourd'hui agrégateur de produits, devienne un agrégateur de services", résume Pierre-Yves Hadengue.

Un service par numéro d'appel

En se lançant dans l'assurance, HomeServe, JeChange et Leroy Merlin entendent accompagner leurs clients dans la gestion du foyer et asseoir leur position dans la smart home. "Nous avons observé qu'un client qui souscrit à l'abonnement achète deux fois plus d'objets connectés. L'assurance lève donc des freins à l'achat, car beaucoup de clients craignent l'obsolescence des produits", analyse Pierre-Yves Hadengue. Gaël Duval, PDG et fondateur de JeChange, note aussi un vif intérêt des consommateurs et mise sur une souscription par un quart de ses inscrits.

Les trois acteurs communiquent d'autant plus sur leur nouveau contrat que peu d'assurances sont axées sur les objets connectés. "Les assureurs se focalisent sur les risques majeurs dont le coût de dédommagement n'est pas supportable par les individus, les objets connectés ne relèvent pour nous que du service après vente", justifie Raphaël Vullierme, cofondateur et CEO de Luko.

L'offre de Leroy Merlin est disponible en ligne pour en évaluer l'attrait, l'enseigne communiquera plus largement sur le projet à la rentrée. L'abonnement sera par ailleurs proposé par Boulanger pour ses clients Enki. HomeServe et JeChange prévoient pour leur part d'étendre leur dispositif d'assurance aux appareils nomades (ordinateurs, tablettes ou mobiles) à partir de la rentrée.

Et aussi : 

HomeServe et Leroy Merlin misent sur l'assurance pour démocratiser l'IoT
HomeServe et Leroy Merlin misent sur l'assurance pour démocratiser l'IoT

Dans la smart home, l'assurance  des objets connectés est "nécessaire pour fournir aux utilisateurs un service utile", estime Pierre-Yves Hadengue, responsable IoT et Enki chez Leroy Merlin. L'enseigne a ainsi mis en œuvre en juin 2018, avec...