Kinéis et Sierra Wireless couplent les réseaux IoT satellitaires et terrestres

Kinéis et Sierra Wireless couplent les réseaux IoT satellitaires et terrestres Les deux partenaires présentent un module qui permet à un objet connecté de communiquer à la fois avec les réseaux satellitaires et le protocole NB-IoT.

Bientôt, les bateaux de pêche, dont le suivi doit être effectué pour des raisons réglementaires, pourront utiliser l'IoT avec une connectivité hybride terrestre et satellitaire. Pour concrétiser ce projet, l'opérateur satellitaire Kinéis s'est associé avec le concepteur et fabricant d'équipements de communication sans fil Sierra Wireless. Ensemble, ils lancent ce jeudi 24 octobre à l'IoT Innovation Summit un module de connectivité satellitaire compatible avec le réseau NB-IoT (qui correspond à la fréquence bas-débit de la 5G, consacrée à l'IoT).

Les équipes de Kinéis développent ce module depuis juillet dernier et ont finalisé un premier prototype à intégrer dans les devices. "Techniquement, nous avons inséré une puce Kinéis sur une carte d'extension installée sur le device, que l'on a connecté à la plateforme open source mangOH de Sierra Wireless. Cette dernière permet en effet de concevoir rapidement des démonstrateurs IoT en ajoutant et gérant des extensions", détaille Marc Leminh, directeur de l'innovation et responsable du développement chez Kinéis. "Nous avons choisi la complémentarité avec le réseau NB-IoT car il représente un protocole d'avenir pour les réseaux managés par les opérateurs." La technologie suscite en effet l'intérêt de nombreuses entreprises, comme Koovea et ffly4u, qui proposent toutes deux des solutions de tracking industriel et qui prévoient de développer leurs fonctions sur ce réseau en 2020.

Avec cette solution hybride, l'objectif pour Kinéis est de traiter des applications dans la logistique, l'agriculture extensive ou le secteur maritime. "Notre stratégie doit s'appuyer sur l'hybridation des réseaux car nous ne pouvons pas concurrencer les réseaux terrestres, notamment parce que nous sommes limités en bande passante. Or, ces derniers ne couvrent que 10% du globe et de nombreux cas d'usage ont besoin d'une couverture plus large", souligne Marc Leminh.

Un traqueur pour la sécurité des personnes

La constellation de 25 satellites annoncée par Kinéis sera opérationnelle en 2022, sept satellites sont d'ores et déjà en fonction pour réaliser des tests. Kinéis s'apprête à réaliser un POC en Australie pour assurer le suivi de 10 000 buffles d'une ferme. "L'un de nos partenaires a conçu sa propre solution hybride GSM compatible avec notre réseau satellitaire pour effectuer le suivi de bateaux de plaisance", poursuit Marc Leminh. Plusieurs expérimentations vont être menées d'ici à la fin de l'année et le module sera commercialisé en janvier 2020. "Il sera à un prix inférieur à 15 euros et la connectivité comprise entre un et trois euros par mois", précise le directeur de l'innovation.

Autre application en réflexion : l'envoi de message de secours pour la sécurité des personnes. "Nous sortirons fin 2020 avec un partenaire un traqueur personnel appelé Kinéis Adventures. En plus de la position GPS, cet appareil sera doté d'un bouton d'alarme envoyant une alerte en cas de problème. Nous travaillons également sur une veste connectée qui réunit ces mêmes fonctionnalités pour des applications industrielles", annonce Marc Leminh. Les communications d'urgence représentent un champ en développement dans l'IoT, la start-up américaine RapidSOS par exemple a levé 25 millions de dollars en octobre 2019 pour prédire les situations d'urgence et alerter de manière dynamique les personnes en danger. L'organisme de standardisation européen ETSI s'est également emparé de ce sujet pour aboutir à la normalisation et l'essor de cas d'usage. "Il n'y a pas de difficulté technique mais il faut parvenir à s'adapter aux environnements législatifs internationaux", observe Enrico Scarrone, chairman du comité smartM2M à l'ETSI.

Le défi actuel pour Kinéis est de constituer un écosystème de partenaires pour industrialiser des solutions dès 2022. "Pour la logistique, nous nous sommes alliés avec Objenious en juin dernier. Nous allons aussi présenter une offre commune avec Vodaphone sur le réseau NB-IoT", déclare Marc Leminh, avant de conclure : "Le satellite ne représente qu'une fraction du marché des télécoms mais les usages sont encore à inventer par les utilisateurs."

Kinéis et Sierra Wireless couplent les réseaux IoT satellitaires et terrestres
Kinéis et Sierra Wireless couplent les réseaux IoT satellitaires et terrestres

Bientôt, les bateaux de pêche, dont le suivi doit être effectué pour des raisons réglementaires, pourront utiliser l'IoT avec une connectivité hybride terrestre et satellitaire . Pour concrétiser ce projet, l'opérateur satellitaire Kinéis...