La FTC est excédée par les tweets sponsorisés déguisés des stars

La FTC est excédée par les tweets sponsorisés déguisés des stars Les stars américaines font régulièrement la promotion de marques sur Twitter sans pour autant préciser qu'il s'agit de tweets sponsorisés pour lesquels ils sont payés. Mais cette pratique va à l'encontre des règles instaurées par la FTC.

Lorsque Kim Kardashian passe dans une publicité pour la marque de chaussures Sketchers pendant le Super Bowl en 2011, personne ne se demande si elle a été payée. Mais ce n'est pas aussi évident lorsqu'elle poste à ses 17,9 millions de followers sur Twitter une photo d'elle en train de mettre du baume à lèvres EOS.

tweets sponsorisés 1
"Lèvres gercées à cause de ma grossesse... @EOS à la rescousse ! LOL" © Twitter @KimKardashian

Peut-être que Kim Kardashian voulait juste montrer à ses fans qu'elle adore le produit, mais il est plus probable qu'elle ait tout simplement été payée la somme de 20 000 dollars pour cette médiatisation, selon une estimation du Huffington Post, même si rien n'indique que ce tweet soit sponsorisé.

Le New York Times révèle que la Federal Trade Commission est lasse de cette promotion de produits déguisée qui se fait par le biais du le social média et des célébrités.

"Dans une publicité classique qui met en avant une célébrité, tout le monde sait très bien que cette dernière a été payée", a déclaré au New York Times la directrice associée des pratiques publicitaires de la FTC, Mary K. Engle. "Lorsqu'il n'est pas évident que le message est une publicité, les stars devraient mettre en évidence le fait qu'elles ont été payées."

Les célébrités, tout comme les marques, pourraient bien commencer à avoir des ennuis s'ils omettent de préciser ce détail. La FTC a publié en mars, pour la première fois en 13 ans, un ensemble de directives concernant les avertissements de publicité sur les médias sociaux.

Ces directives impliquaient que les tweets promotionnels incluent parmi les 140 caractères le hashtag #ad (#spon, pour sponsor, était apparemment trop déconcertant) ainsi qu'un contenu nuancé pour éviter la publicité mensongère. La FTC estime également que les célébrités doivent ajouter cette précision à tous les tweets relatifs à l'opération de promotion et pas juste le dernier, au cas où leurs followers le rateraient.

Mais ces règles datent du mois de mars. Depuis, l'actrice et chanteuse Miley Cyrus a posté le tweet suivant à ses 12 millions de fans, sans préciser qu'il était sponsorisé :

tweets sponsorisés 2
"Merci @blackjet pour le vol pour la Silicon Valley ! #wecantstop" © Twitter @MileyCyrus

La compagnie aérienne BlackJet a ensuite déclaré au New York Times que le tweet de la jeune chanteuse avait été "récompensé" par la marque.

De son côté, Justin Bieber, bien qu'il est peut-être un fervent utilisateur du site de livraisons de fleurs 1-800 Flowers, a tweeté ce message suspect à ses 40 millions de followers :

tweets sponsorisés 3
"Tout le monde sait que j'adore #MaMaman ! @1800flowers La fête des mères c'est dimanche ! Aimez vos mamans ! Je t'aime @pattiemallette" © Twitter @justinbieber

Un messageretweeté plus de 75 000 fois. L'humoriste Michael Ian Black n'a pas précisé non plus que le tweet suivant était sponsorisé :

tweets sponsorisés 4
"Je viens de me transformer en Most Interesting Person grâce à la nouvelle application Legend of You de @DosEquis. Essayez-la" © Twitter @michaelianblack

Ses followers l'ont rapidement remarqué, faisant avouer à Black qu'il avait reçu "plusieurs milliers de dollars pour le publier".

tweets sponsorisés 5
"@michaelianblack Wow ! Ca se voit que c'est toi qui l'as écrit et pas un stagiaire en marketing payé des clopinettes pour que tu puisses te faire de l'argent""@PlanetofInks Non, c'est eux qui l'ont écrit et ils m'ont payé plusieurs milliers de dollars pour le publier." © Twitter @michaelianblack

Cette opération promotionnelle s'est rapidement transformée en cauchemar pour la marque Dos Equis :

tweets sponsorisés 6
"@michaelianblack @DosEquis c'est cool, ça veut dire que Dos Equis aime aussi faire des blagues sur le 11 septembre" "@amish1979 @DosEquis Ouais, j'imagine." (l'humoriste avait publié un tweet déplacé à propos de l'inauguration du One World Trade Center) © Twitter @michaelianblack

En résumé, les célébrités n'ont pour ainsi dire pas tenu compte des nouvelles directives de la FTC. Mais ont-ils de quoi s'inquiéter ? Le New York Times signale que "la FTC n'a souhaité commenter aucun des cas dans lesquels des célébrités ont posté des messages à propos d'entreprises avec lesquelles elles sont financièrement liées. L'agence a tout de même précisé qu'elle avait "ouvert des enquêtes" sur les entreprises ayant enfreint les lois fédérales."

Article de Laura Stampler. Traduction par Joséphine Dennery, JDN.

Voir l'article original : The FTC Is Sick Of Celebrities Ignoring Rules For Sponsored Tweets

Autour du même sujet

Annonces Google