Bouygues Vivendi et Free ligués contre France télécom ?


Bouygues Telecom pourrait rejoindre Free au sein du front anti France Télécom organisé par Vivendi. Son but : sépaper l'opérateur historique en deux entités.

Le travail de Vivendi visant à organiser un front commun entre les principaux opérateurs contre France Télécom est en passe de compter un nouveau succès. Après Free, c'est Bouygues Telecom qui serait prêt à se joindre à la plainte déposée à Bruxelles par Vivendi contre France Télécom pour abus de position dominante. Selon "Le Figaro", Bouygues devrait donner son avis définitif d'ici à quelques semaines.

Pour Vivendi, propriétaire de SFR, un nouveau ralliement apporterait encore un peu plus de force à son argumentaire contre l'opérateur historique. "Nous estimons qu'il y a une position dominante de France Télécom avec les prix pratiqués en matière d'abonnement et de tarifs d'accès à la boucle locale", avait expliqué le président du directoire de Vivendi, Jean-Bernard Lévy lors d'une conférence téléphonique à l'occasion des résultats annuels du groupe (lire l'article : Vivendi et France Télécom s'entêtent dans un bras de fer, du 02/03/09).

L'objectif visé par Vivendi est de pousser au démantèlement de France Télécom en deux entités : l'une technique et l'autre commerciale. Depuis quelques mois, les plaintes se multiplient entre Vivendi et France Télécom. En janvier, France Telecom avait porté plainte contre Canal+ (chaîne du groupe Vivendi) devant le Conseil de la concurrence, pour abus de position dominante (lire l'article : France Télécom porte de nouveau plainte contre Canal+, du 23/01/2009).

Annonces Google