Rémunération d'Elon Musk : de la gouvernance et du marketing

Rémunération d'Elon Musk : de la gouvernance et du marketing Tesla a annoncé un plan pour lier la rémunération de son dirigeant à sa santé financière. Un mode de calcul qui pourrait lui rapporter des dizaines de milliards de dollars... ou rien du tout.

Tesla a annoncé un nouveau plan sur 10 ans, pour lier la rémunération de son dirigeant à sa croissance. Elon Musk ne touchera pas de salaire fixe, de cash ou de bonus. Les émoluments du CEO dépendront de l'évolution du titre du constructeur américain de véhicules électriques et de l'atteinte d'objectifs opérationnels. "Il ne sera rémunéré que si Tesla et tous ses actionnaires se portent extrêmement bien", précise le communiqué. Cette mise en risque, qui pourrait rapporter de 0 à plus de 55 milliards de dollars (selon les chiffres parus dans les médias américains) à l'intéressé en fonction des réussites et des échecs à venir de la société, dit plusieurs choses quant à la gouvernance et à la stratégie de Tesla.

Concrètement quelles sont les modalités ? Ces dernières sont calquées sur le précédent plan de rémunération adopté en 2012. Le programme prévoit d'octroyer des stock-options à Elon Musk. Différentes étapes sont mises en place et correspondent à un seuil de capitalisation à franchir (découpé en 12 étapes) et à des performances opérationnelles (16 étapes). A chaque étape surmontée, le CEO recevra l'équivalent de 1% des titres de Tesla. Par exemple, la première tranche sera acquise par le dirigeant si Tesla atteint les 100 milliards de dollars de capitalisation (contre près de 60 milliards actuellement) et que les revenus passent la barre des 20 milliards de dollars ou que l'ebitda ajusté s'élève à au moins 1,5 milliard. D'ici à 2028, le seuil en bourse est fixé à 650 milliards de dollars (soit l'équivalent aujourd'hui de la quatrième valorisation du S&P 500 devant Amazon), les revenus à 175 milliards (fois 15 par rapport à 2017) et l'ebitda ajusté à 14 milliards (fois 21).

"Pour que l'acquisition soit effective quand les étapes sont atteintes, Elon devra rester CEO de Tesla ou œuvrer en tant que président exécutif et chief product officer"

Le communiqué de Tesla ajoute que cette méthode permet de s'assurer que le CEO ne quittera pas son poste dans les années à venir. Lesquelles seront décisives alors que le secteur automobile fait face à de nombreuses transformations. "Pour que l'acquisition soit effective quand les étapes sont atteintes, Elon devra rester CEO de Tesla ou œuvrer en tant que président exécutif et chief product officer (...). Cela permettra de s'assurer qu'Elon continuera à diriger sur le long terme tout en laissant la possibilité d'engager ultérieurement un autre CEO qui serait sous la responsabilité d'Elon", est-il précisé. Ce choix permet aussi de rassurer les marchés et de leur donner de la visibilité sur la gouvernance.

Ce schéma est proche de certains en vigueur dans la Silicon Valley, où les dirigeants détiennent parfois des parts très importantes dans leur entreprise et ne touchent pas - ou très peu - de fixe. Ce package, qui devra obtenir l'aval de l'assemblée générale de mars prochain, a déjà été commenté. Adam Jonas, analyste chez Morgan Stanley, l'a qualifié d'"outil marketing" permettant d'attirer les talents et de lever plus de fonds, rapporte le Wall Street Journal. "Nous considérons ces mesures incitatives plus importantes pour la confiance des investisseurs que financièrement pour Musk", écrit-il dans une note aux investisseurs. Ces derniers ayant très bien en tête que la réussite de Tesla est pour l'instant liée en grande partie au milliardaire charismatique de 46 ans.

La politique de rémunération est aussi un moyen d'éviter que les actionnaires ne constatent des fiches de paie décorrélées des résultats, et plus globalement de la bonne santé et du potentiel de l'entreprise. Tesla a en effet connu des difficultés. L'entreprise a accumulé l'an dernier les problèmes de production liés à la Model 3. "Au cours du quatrième trimestre, nous avons fait des progrès majeurs sur les goulots d'étranglements du Model 3, notre taux de production a augmenté de manière significative vers la fin du trimestre", a toutefois indiqué en janvier la société.

Elon Musk a souvent insisté sur le fait qu'il n'était pas mu par l'argent. Le dirigeant s'inscrit dans la mouvance des entrepreneurs qui veulent changer le monde. Ce qui l'amène à prendre part à de multiples projets. "Je veux contribuer autant que possible à ce que l'humanité devienne une espèce multi-planètes", a-t-il pu déclarer. Et d'ajouter : "Cela demande évidemment un certain montant de capital". A voir la somme qu'Elon Musk pourra consacrer à ses activités parallèles dans les années à venir.

Article originel publié sur WanSquare par Olivia Vignaud le 24/01/2018.

Offre découverte : WanSquare gratuit pendant 1 mois

WanSquare, média dédié aux coulisses de l’économie et de la finance, s’adresse à tous ceux qui veulent aller plus loin dans le décryptage de l’actualité économique. Paramétrable en fonction de ses besoins, Wansquare délivre en temps réel des informations exclusives et non-conformistes. Profiter de l’offre.

Tesla / Elon Musk

Annonces Google