Christophe Rauturier (Groupe PSA) "350 personnes travaillent aujourd'hui dans notre Customer Digital Factory"

Alors que la Nuit du Directeur Digital se rapproche, le chief digital officer du Groupe PSA présente au JDN le dernier chantier majeur qu'il a conduit pour transformer l'entreprise.

JDN. A quand remonte votre projet de Customer Digital Factory ?

Christophe Rauturier est le CDO de Groupe PSA. © PSA

Christophe Rauturier. La décision de mettre en place notre Customer Digital Factory a été prise en 2016. C'est en 2017 qu'elle a pu délivrer ses premiers résultats. Pour résumer, il s'agit d'une usine de production digitale qui livre tous les produits digitaux ayant une interaction directe avec nos clients ou utilisés par notre front-line commerciale. Il s'agit donc des sites Web de nos marques, nos sites e-commerce, nos applications mobiles… c'est-à-dire tout l'écosystème digital marketing du groupe mais aussi nos solutions de CRM et outils de call center. Par ailleurs, notre portefeuille de services connectés va lui-aussi bénéficier de cette factory.

Quelles sont aujourd'hui les ressources de cette usine digitale du groupe et où est-elle basée ?

Symboliquement, nous avons installé notre Customer Digital Factory au cœur de notre usine de Poissy. Le  bâtiment a été rénové et adapté aux exigences du travail en mode agile, avec des espaces reconfigurables en fonction des besoins des équipes et des priorités du moment, sur le modèle de ce qu'ont mis en place les géants du digital. L'usine digitale s'immerge dans l'usine du métal en quelque sorte. Environ 350 personnes travaillent aujourd'hui dans notre Customer Digital Factory, mais il s'agit avant tout d'un lieu de travail où l'on rassemble tous les métiers qui doivent contribuer à la production des produits digitaux.

Quels furent les premiers projets à bénéficier de cette nouvelle approche ?

Deux projets sont emblématiques car c'est grâce à l'expérience que nous avons acquise en les mettant en œuvre que nous avons pu lancer ce projet de Customer Digital Factory. Il s'agit de la refonte des sites web de la marque Peugeot et celle de nos applications MyPeugeot/MyCitroen/MyDS.

Notre nouveau configurateur automobile a été le premier projet qui est né dans la Customer Digital Factory et qui a bénéficié de tout ce que nous avons mis en place. Après 9 mois de développement, il a été mis en ligne en Norvège dans une logique MVP (minimum viable product) et pour recevoir des retours clients. Il va ensuite être déployé dans l'ensemble des pays où la marque Peugeot est présente. Ce projet illustre à la fois cette nouvelle façon de travailler de la Factory et nos nouveaux choix technologiques

Quelles sont les spécificités de cette Customer Digital Factory ?

La mise en place de fonctionnement agiles et efficients constituait l'une de nos trois grandes priorités. D'abord, nous avons souhaité aller vers les méthodes agiles, Scrum en l'occurrence, avec des cycles de deux semaines. L'approche s'appuie sur trois personnes clés : un product owner, qui porte la responsabilité du produit, qui apporte à l'équipe les attentes du client, et qui arbitre les priorités. Un scrum master, qui se préoccupe de la performance globale de l'équipe. Et un solution lead qui s'assure que ce qui est développé pourra s'intégrer à l'écosystème IT du groupe. Avec les UX designers, les business analysts et les développeurs, ils constituent ce que nous appelons la cellule unitaire de production. Sur certains projets, celle-ci peut même être répartie sur différents sites géographiques, notamment auprès de Capgemini à Casablanca, ou à Madrid où notre site a développé une compétence CRM.

Quelles furent vos autres priorités ?

La deuxième était d'améliorer le cadrage de nos projets afin d'être certains de consacrer nos ressources à ceux les plus rentables pour le groupe, et les plus porteurs de valeur pour nos clients. Pour cela nous demandons aux business owners de s'appuyer, pour leur brief, sur le framework du Lean Canvas template cher aux start-up.

Notre troisième priorité a été de garantir l'excellence technique. Pour cela nous avons nommé un CTO dédié à la customer Digital Factory, dès sa création. Son rôle est de décrire la vision technologique de la Factory mais aussi de s'assurer de sa bonne intégration avec l'IT du groupe. Nous ne souhaitions pas créer une deuxième DSI dans le groupe, mais bien adosser nos produits digitaux aux SI existants. Nous avons donc adopté des framework très spécifiques, dont React, le framework de Facebook pour les développements et un hébergement AWS pour un certain nombre d'applications afin de bénéficier d'une plus grande flexibilité et pousser l'intégration continue à son maximum.

Résumé du projet :

  • Pourquoi il est innovant :

"Nous avons installé notre Digital Factory au cœur de notre usine de Poissy, dans un bâtiment qui a été rénové et adapté aux exigences du travail en mode agile, avec des espaces reconfigurables en fonction des besoins des équipes et des priorités du moment, sur le modèle de ce qu'ont mis en place les géants du digital."

  • Pourquoi il est stratégique :

"La mise en place de la Factory constituait l'une de nos trois grandes priorités, avec une rationalisation de nos ressources digitales et atteindre l'excellence opérationnelle pour aller vers un fonctionnement agile et l'intégration continue."

  • Pourquoi il est transformateur :

"Nous avons souhaité aller vers l'agile car nous étions arrivé aux limites du cycle en V traditionnel qui ne permet pas de répondre aux attentes d'un monde qui bouge en permanence et où les délais se comptent en mois et non en année."

  • Pourquoi il est accélérateur :

"Avec cette Customer Digital Factory, nous sommes désormais capables de livrer une première version d'applications avec un réel contenu fonctionnel de valeur dans les 6 à 8 mois. C'est en priorisant au mieux le travail des équipes sur ce qui apporte réellement de la valeur que l'on parvient à réaliser cet objectif."

Le JDN propose pour la quatrième année consécutive le 19 juin prochain un événement destiné à récompenser les meilleurs chief digital officers de France. Pour en savoir plus : la Nuit du Directeur Digital.

Annonces Google