Régis Schultz (Darty) "Nous allons réduire nos structures dédiées à l'international"

Le nouveau DG du distributeur d'électroménager a pour mission de redresser l'enseigne. Voici comment il compte s'y prendre.

Régis Schultz été appelé à la rescousse pour redresser Darty, qui enregistre 464 millions d'euros de pertes dans le monde. Au programme : une rationalisation de l'organisation d'un côté et un renforcement des directions des ventes en région de l'autre. Le spécialiste de l'électroménager entend aussi poursuivre l'extension de son parc de magasins, aujourd'hui au nombre de 230 dans l'Hexagone.

Pour l'instant, le nouveau patron s'insurge surtout contre les rumeurs de vente dont son entreprise fait l'objet et qui lui ont coûté 40 annulations de cuisines en France. Il rappelle que le groupe dégage une marge d'Ebitda de 6% et que le chiffre d'affaires, quoi qu'en baisse, avoisine les 4 milliards d'euros, dont 3 milliards réalisés sur le territoire français.

photo régis schultz
Régis Schultz, directeur général de Darty. © Darty

JDN. Vous avez été choisi pour redresser Darty. Comment comptez-vous vous y prendre ?

Régis Schultz. D'ici fin 2013, nous allons réduire les structures qui étaient en charge du développement à l'international en vue de réduire les pertes dans les marchés non stratégiques et recentrer nos activités sur la France et la Belgique, avec les conséquences sociales que cela suppose. 43 fermetures (soit la totalité des points de vente espagnols, NDLR) sont prévues en Espagne, où certains magasins ont perdu 50% de leur chiffre d'affaires. Elles s'inscrivent dans le cadre du plan Nouvelle confiance, présenté en décembre dernier par Alan Parker, le président du conseil d'administration.

D'autres pays prennent-ils le même chemin ?

En République tchèque et en Slovaquie, Datar (filiale de Darty, NDLR) fait l'objet d'une discussion de manière à assurer un avenir et une pérennité à cette activité. Mais plus généralement, dans les prochains mois, tout l'enjeu pour Darty est de réussir le virage du cross canal, c'est-à-dire d'être capable d'avoir une expérience en magasin et une expérience sur Internet qui soient convergentes, de façon à redonner sa raison d'être au magasin. Pour Darty, le net représente une formidable opportunité, car notre part de marché online est supérieure à notre part de marché offline.

"Le marché des téléviseurs a été nourri par le passage de la TNT. Aujourd'hui on vit la décroissance liée à la fin de ce passage obligatoire"

Pensez-vous que la distribution se porterait mieux s'il y avait plus d'opérationnels à la tête des grands acteurs ?

Pour être patron d'un distributeur, il faut avant tout être capable de parler à ses clients et d'être proche d'eux, ainsi que de ceux qui font la différence au quotidien, c'est-à-dire les collaborateurs qui travaillent en magasin. Est-ce que c'est le propre d'un opérationnel ? Ça, je ne suis pas capable de le dire. Tout ce que je sais, c'est que c'est la passion pour ses clients, pour ses produits et pour ses collaborateurs qui fait gagner une entreprise de distribution.

Mais si vous avez été recruté chez Darty, c'est bien parce que vous avez redressé But...

En partie j'imagine, mais ce n'est pas moi qui ai décidé ! Quelque part, j'espère que c'est aussi pour ma capacité à comprendre les marchés et les clients et à faire gagner une boîte de distribution. Et puis j'avais déjà travaillé au sein de Kingfisher (maison mère de Darty jusqu'en 2003, NDLR), chez Castorama et B&Q, le numéro 1 anglais du bricolage. Donc je connaissais déjà le groupe Darty.

"Le transfert de notre siège social à Bondy devrait nous permettre d'économiser 2,4 millions d'euros par an"

Au dernier trimestre, les ventes françaises ont baissé de 2,7% à magasins comparables. Qu'est-ce qui explique cette chute ?

Certes les ventes ont chuté mais on a aussi gagné 0,7 point de part de marché alors que le marché était difficile, oscillant entre -2 et -3%. La baisse des ventes au dernier trimestre s'explique par un certain nombre d'éléments conjoncturels : il y a eu un jour en moins en février comparé à l'année d'avant et il y a eu la neige. Par ailleurs, entre 2008 et 2010, le marché des téléviseurs a été nourri par le passage de la TNT qui a amené les clients à changer leur appareil, créant ainsi une bulle artificielle. On est passé de 6 millions de téléviseurs vendus en renouvellement naturel à 9 millions. C'est pour cela qu'on a peu vu passer la crise de 2008 dans l'électroménager, mais c'était principalement lié à un effet de réglementation et on en paie les conséquences. Aujourd'hui on vit la décroissance liée à la fin de ce passage obligatoire. Les autres marchés se tiennent aussi bien, ou aussi mal, que l'ensemble des marchés de grande consommation en France. Il faut dire aussi que la consommation française est compliquée. Le taux d'épargne en France n'a jamais été aussi haut qu'aujourd'hui ce qui traduit un manque de confiance en l'avenir.

Enfin, confirmez-vous la fermeture du siège social parisien de Darty ?

Les postes de la rue de la Victoire, dans le 9e arrondissement de Paris, vont être transférés à Bondy, où nous sommes propriétaires des locaux, mais l'échéance n'a pas encore été définie avec les partenaires sociaux. Cela devrait nous permettre d'économiser 2,4 millions d'euros par an.

Annonces Google