Les deux enseignes souffrent

_
_ © Photomontage JDN / Fnac

Jusqu'il y a encore quelques mois, le mimétisme des deux groupes était flagrant. Leurs sièges respectifs étaient voisins d'une centaine de mètres à Clichy (Fnac à rejoint depuis Ivry sur Seine). Ils avaient la même organisation et des taux de notoriété équivalents. Des ressemblances qui facilitent le débauchage de parts et d'autres. Ainsi, Guy Messina, à la tête des départements audio et vidéo de Fnac à rejoint Virgin comme directeur commercial en septembre 2008. Mais pour faire face à la chute brutale de leurs marchés traditionnels, Virgin et Fnac différent : pour le premier, c'est Virgin First et Callas, deux plans pour respectivement optimiser le travail des salariés en magasin et réorganiser la logistique. Déployé progressivement, Virgin First suscite déjà la grogne en interne, les syndicats évoquant une hausse des arrêts maladie et une cascade de démissions. De son côté, Fnac a pour la première fois de son histoire mis en place un plan de reclassement pour près de 1 000 salariés l'année dernière.

Suggestions de contenus