Les comparateurs d'assurance, une force en marche qui bouleverse le marché

À l’ère d’Internet, les consommateurs ont un accès simple et rapide à l’information assurantielle. Cette masse d’information à leur disposition renverse la balance et leur redonne du pouvoir face aux assureurs.

Il n’existe pas une réalité commune au marché européen concernant la comparaison d’assurances. Chaque pays a ses propres contraintes et opportunités. Au Royaume-Uni, par exemple, l’habitude de comparer les assurances est fortement ancrée dans le parcours d’achat des consommateurs. Ces derniers changent très régulièrement d’assureur (quasiment tous les ans). Une explication à cette mobilité accrue : les assurés britanniques considèrent que toutes les compagnies d’assurance offrent plus ou moins les mêmes services. Leur choix est donc très fortement lié aux tarifs des primes.

A contrario, en Allemagne, où l’usage des comparateurs est déjà massif, les consommateurs changent généralement d’assurance tous les 3 ou 4 ans et sont plus sensibles à la marque qu’au tarif. Le marché européen est ainsi divisé en deux, avec d’une part les consommateurs qui érigent le prix en critère principal et d’autre part ceux qui sont sensibles à la relation privilégiée qu’ils établissent avec une marque.

En France, même si les consommateurs n’ont pas encore l’habitude de changer régulièrement d’assurance (ils ont tendance à être "loyaux" envers leurs assureurs), il serait un peu rapide de dire que le marché est bloqué. L’opportunité du changement d’usage est là, il suffit de la saisir en apprenant à mieux comprendre les besoins des consommateurs français.

Et dans ce tableau en demi-teinte, le comparateur LeLynx.fr a déjà permis à plus de 7 millions d’internautes de comparer les tarifs d’assurance pour changer de contrat.

La Loi Hamon : une évolution, mais pas une révolution

Avant 2015, cette loyauté française s’expliquait en partie par la complexité des démarches qu’induisait un changement d’assurance. Aujourd’hui, la loi Hamon a grandement simplifié ce processus, mais les comportements des consommateurs n’ont pas complètement changé pour autant.

Si la loi donne plus de liberté aux consommateurs, elle ne change pas leur attachement aux marques d’assurance. De plus, les assureurs français sont plus performants que leurs voisins européens et offrent des prestations de services et des garanties qui satisfont leurs clients. Ils réussissent ainsi majoritairement à fidéliser leur base.

À l’ère d’Internet, les consommateurs ont un accès simple et rapide à l’information assurantielle. Ils cherchent et trouvent eux-mêmes les réponses à leurs questions, s’appuient sur les avis des autres consommateurs pour faire leurs choix... Cette masse d’information à leur disposition renverse la balance et leur redonne du pouvoir face aux assureurs.

Dans ce contexte, les comparateurs surfent sur la vague en proposant aux particuliers de l’information assurantielle de qualité, mais aussi un vrai éclairage sur les différentes offres du marché. Ainsi, ils ne se posent pas en concurrent des assureurs, mais bien en partenaire.

Les assureurs ne voient pas encore les comparateurs comme un outil leur permettant de mieux comprendre leurs clients - c’est à dire d’être en mesure de les fidéliser plus longtemps – mais également d’en acquérir de nouveaux. La comparaison représente pourtant le futur, car elle est synonyme d’ouverture du marché. Les comparateurs ont un vrai rôle à jouer dans la compréhension des clients des assureurs : qui sont les internautes qui se renseignent sur Internet ? Que recherchent-ils exactement ? Que comparent-ils ? (prix ? garanties ?) Quels sont leurs profils ? Autant d’informations à la disposition des comparateurs et qui pourraient servir aux assureurs dans leur quête de compréhension de leurs clients.

Autre acteur essentiel du marché de l’assurance, les bancassurances se positionnent aujourd’hui comme les vrais concurrents des assureurs et in fine, ce sont eux qui profitent de la Loi Hamon. Il est donc primordial de renforcer les liens avec les assureurs partenaires, afin d’apporter la meilleure réponse possible aux consommateurs en termes d’offres, de services et d’expérience client.

Annonces Google