Comment le digital transforme le rapport au patient

Les nouvelles plateformes et autres solutions innovantes dédiés à la santé s'imposent auprès des consommateurs et médecins grâce à leur simplicité.

Sans surprise, le secteur de la santé n’a pas échappé à la transformation digitale. L’actualité confirme d'ailleurs cette tendance : récemment valorisée à plus d’un milliard d’euros, la start-up française Doctolib est devenue la cinquième licorne de l’Hexagone. Quels sont les atouts et caractéristiques de ces nouvelles plateformes pour les professionnels de santé et leurs patients ? Quels paramètres ces solutions innovantes doivent-elles respecter pour répondre aux attentes et besoins des deux parties ?

Une expérience médicale personnalisée et à la carte qui replace le patient au cœur de son suivi de santé

Si les plateformes de prises de rendez-vous médicaux en ligne ont fait leur apparition progressive, il y a quelques années déjà, on peut aujourd’hui parler d’avènement au vu du plébiscite des patients. Pour preuve, le Français Doctolib, précurseur et opérateur majeur, enregistre plus de 30 millions de visiteurs par mois. Avec 70 000 médecins abonnés à Doctolib en France, prendre un rendez-vous avec le bon professionnel, près de chez soi, en seulement quelques clics et même à la dernière minute n’a jamais été aussi aisé. Bien plus qu’un annuaire permettant la prise simplifiée de consultations, les plateformes comme Doctolib proposent un descriptif particulièrement complet des praticiens : spécialité, diplômes, coordonnées, secteur de convention, honoraires, modes de paiement acceptés…

La patientèle n’est bien entendu pas la seule bénéficiaire de ce système novateur : effectivement les médecins peuvent eux aussi trouver un confrère ou un spécialiste en ligne, accéder à ses disponibilités et prendre rendez-vous en direct pour leurs patients. Et ce de manière personnalisée, avec la possibilité de joindre instantanément et de façon sécurisée un courrier d’accompagnement ainsi que les documents médicaux et/ou comptes-rendus de consultation. Concernant Doctolib, le partenariat conclu entre la nouvelle licorne et l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a enrichi le nombre de praticiens référencés sur la plateforme de quelques 9 000 médecins hospitaliers.

Conscient de l’attrait grandissant des patients pour la téléconsultation, Doctolib a par ailleurs déployé, début 2019, son outil de téléconsultation vidéo sécurisé. Télépaiement et ordonnance envoyée directement par mail accompagnent en toute logique ce nouveau type de service, dont le gouvernement a déjà évalué le nombre d’actes à prévoir au global sur le territoire : 500 000 téléconsultations en 2019, le double en 2020. Un développement progressif de ce mode de consultation particulièrement pratique qui, s’il n’a pour le moment séduit qu’une centaine de médecins généralistes sur Doctolib, a su faire ses preuves auprès des patients, d’ores et déjà conquis. Doctolib est certes devenu un acteur de référence du secteur, néanmoins d’autres types d’outils proposent des solutions innovantes. C’est le cas de Docadom, application permettant, grâce à la géolocalisation, d’appeler à domicile un médecin situé près de chez soi.

En somme, l’émergence d’outils de santé digitalisés est en phase de transformer le secteur et notamment le rapport des patients à leur propre santé. Si ces plateformes ont disrupté le secteur et replacé l’individu au cœur du système de santé, il ne s’agit que d’un début : une nouvelle palette de services additionnels et non des moindres ne saurait tarder à voir le jour. Santé augmentée, médecine prédictive, objets connectés, suivi des maladies chroniques… autant d’innovations déjà ou bientôt rendues possibles par les technologies de rupture... et la créativité des startupers.

Si les plateformes à l’instar de Doctolib ont probablement déjà mesuré le potentiel de la data et de l’intelligence artificielle pour leurs activités respectives et devraient bientôt étoffer leur offre, force est de constater l’enthousiasme des patients, à la fois curieux, demandeurs et de plus en plus convaincus de la valeur ajoutée des technologies pour la prévention, le suivi, le maintien et l’amélioration de leur santé.

 

Autour du même sujet

Comment le digital transforme le rapport au patient
Comment le digital transforme le rapport au patient

Sans surprise, le secteur de la santé n’a pas échappé à la transformation digitale. L’actualité confirme d'ailleurs cette tendance : récemment valorisée à plus d’un milliard d’euros, la start-up française Doctolib est devenue la cinquième licorne...