Marmon, un bric-à-brac industriel sous forme de jackpot

Les 121 entreprises de Marmon fabriquent notamment des conteneurs. © sculpies - Fotolia.com

Fin 2007, en deux semaines, Warren Buffet décide de mettre sur la table la bagatelle de 4,5 milliards de dollars pour acquérir une société rassemblant en fait 121 entreprises, toutes industrielles. Au menu : câblages, wagons-citernes, conteneurs, systèmes de traitement de l'eau, grues, articles de plomberie... Pas de quoi faire rêver les foules. Sauf Warren Buffet, qui lui n'a vu qu'une solide croissance, une marge opérationnelle passée en cinq ans de 4,9% à 12,4% et aussi une équipe dirigeante selon son cœur : discrète et efficace.

Le milliardaire a pour habitude de laisser le management de ses proies en place, répétant à l'envi que chez lui, "on n'apprend pas à Michael Jordan à mettre un panier".

Suggestions de contenus