Karim Sabba (Woorton) "Le Paris Blockchain Week Summit permettra de se faire connaître auprès des acteurs étrangers"

La première édition du Paris Blockchain Week Summit, qui est soutenue par le JDN, sera organisée les 16 et 17 avril prochains à Station F. 1 500 visiteurs sont attendus.

JDN. Pourquoi organiser un énième événement sur la blockchain ?

Karim Sabba, co-organisateur du Paris Blockchain Week Summit © Station F

Karim Sabba. Avec la création de l'association française de gestion des cybermonnaies (AFGC) et le lancement des Crypto Mondays à Paris (un rendez-vous mensuel importé des Etats-Unis qui accueille une ou deux personnalités du secteur, ndlr), nous avons remarqué un fort intérêt des Français pour les crypto-monnaies et la blockchain. Et pas seulement des entrepreneurs. Les corporates, les investisseurs, les régulateurs et les politiques viennent souvent à nos évènements. Cependant, nous avons rapidement fait le tour de l'écosystème français.

Nous avons donc commencé à inviter des speakers internationaux, comme l'investisseur Brooke Pierce, qui se sont avérés très intéressés par ce qui se passait en France. Binance (le plus gros exchange crypto mondial en termes de volumes, ndlr) est d'ailleurs en train de réfléchir à s'installer en Europe. Nous avons évidemment suggéré aux dirigeants de venir en France. Ils ont été surpris car ils ne savaient pas que l'écosystème français était si développé. Cela a donc confirmé notre idée de monter un grand événement d'envergure mondiale sur la blockchain et les crypto. Pour les entrepreneurs français, qui n'ont pas forcément les moyens de se déplacer aux Etats-Unis ou en Asie, c'est une super opportunité de se faire connaître auprès des acteurs étrangers. Et pour les gros acteurs internationaux, c'est une porte d'entrée sur le marché européen.

Quels seront les thèmes phares de cet événement ?

Nous en avons dégagé quatre. Tout d'abord, la blockchain et les crypto vus sous l'angle technologique. Nous parlerons des principaux protocoles, que ce soit Bitcoin, Ethereum ou Tezos. Ensuite, l'investissement, c'est-à-dire le financement du secteur mais aussi tout ce qui est lié au trading des crypto-monnaies. De grandes plateformes d'échange telles que Binance et Okex seront présentes. Nous avons également choisi un angle corporate car aujourd'hui beaucoup de grandes entreprises préparent des projets blockchain ou crypto mais on ne sait pas forcément quoi. Et les start-up françaises ont besoin de le savoir. Enfin, il y aura le thème de la réglementation avec la présence des régulateurs français mais aussi de l'OCDE ou encore La Banque de Lituanie.

Bruno Le Maire, qui doit ouvrir la conférence, a déclaré vouloir faire de la France "le leader européen de la blockchain". Comment y parvenir ?

Il faut tout d'abord faire se rencontrer les différents acteurs du secteur. C'est tout le but du Paris Blockchain Week Summit. L'écosystème français, qui est né en 2016-2017, n'a pas encore été en contact avec ce qui se fait de mieux dans le monde. Il est aussi important que l'Etat soutienne financièrement cet écosystème. Les start-up ont besoin d'investissement public et Bpifrance est bien placé pour le faire. Aujourd'hui, à part les gros acteurs comme Ledger, peu de start-up lèvent des fonds de façon traditionnelle. Il faut aussi que gouvernement montre davantage son intérêt en venant à des événements. Nous sommes ravis d'avoir le soutien du ministre de l'Economie et des Finances et du secrétariat d'Etat au Numérique pour notre conférence.

Concernant la réglementation, la France est bien placée même si on peut toujours la critiquer. On peut facilement prendre rendez-vous avec l'AMF, l'ACPR ou un député. Il faut aussi rappeler qu'il y a des pays dans le monde où rien n'a été fait au niveau réglementaire.

Karim Sabba est le cofondateur de Woorton, fournisseur de liquidités crypto lancé en mars 2018. Il a aussi cofondé en juillet 2017 l'association française de gestion des cybermonnaies (AFGC) avec PwC, Gide Loyrette Nouel, Caceis, Eiffel Investment Group et Paymium. Il est aussi à l'origine de CryptoMondays Paris, un événement mensuel qui rassemble 2 500 membres. Avant de rejoindre le monde crypto, Karim Sabba a travaillé dans une banque d'investissement française mais aussi chez Oddo Asset Management et Amundi.

Et aussi : 

Autour du même sujet

"Le Paris Blockchain Week Summit permettra de se faire connaître auprès des acteurs étrangers"
"Le Paris Blockchain Week Summit permettra de se faire connaître auprès des acteurs étrangers"

JDN . Pourquoi organiser un énième événement sur la blockchain ? Karim Sabba, co-organisateur du Paris Blockchain Week Summit © Station F Karim Sabba . Avec la création de l'association française de gestion des cybermonnaies (AFGC) et le...