Partenariat Aviva et Amazon : un an après, le bilan

Partenariat Aviva et Amazon : un an après, le bilan Entre 3 et 5% des paiements en ligne de l'assureur sont effectuées via Amazon Pay. Les futurs contrats proposés en ligne pourront aussi être réglés avec le wallet.

Un partenariat qui a fait grand bruit. En octobre 2018, Aviva France s'est associé à Amazon pour permettre à ses trois millions de clients de régler leurs contrats d'assurance auto et habitation (Aviva et Eurofil by Aviva) via le wallet Amazon Pay. C'était une des premières incursions du géant américain dans l'assurance, qui a de très discètes ambitions dans le secteur. Pour le futur client d'Aviva France, c'est évidemment un gain de temps car nul besoin de rentrer son code bancaire et pour l'assureur c'est un taux de transformation amélioré puisque le parcours client est réduit. 

Aujourd'hui, entre 3 et 5% des paiements sur le site d'Aviva France sont réalisés avec Amazon Pay,  révèle Aviva France au JDN. Soit quelques milliers de paiements puisque l'assureur revendique "plusieurs centaines de milliers de souscriptions en ligne par an", précise Blandine Chaghal, directrice commerciale direct et membre du comex. Difficile de savoir si ce taux est significatif car Aviva France a été le premier assureur dans le monde à proposer Amazon Pay. "C'est une belle performance pour le monde de l'assurance", se félicite tout de même la dirigeante, "bien qu'il y ait une marge de progression." L'assureur n'a pas mis en avant le wallet du géant américain sur son site. Seul le logo Amazon Pay est affiché au moment du paiement, tout comme ceux de CB, Mastercard et Visa. En revanche, Aviva France a offert des bons cadeaux Amazon pour chaque souscription avec Amazon Pay entre janvier et avril 2019.  

Aviva France a offert des bons cadeaux Amazon pour chaque souscription avec Amazon Pay

Celui qui paie avec le wallet sur le site d'Aviva ou d'Eurofil n'a pas de profil bien précis. L'assureur français note seulement qu'il a entre 40 et 45 ans. Pour Aviva France, ce moyen de paiement est parfaitement adapté à l'expérience qu'il souhaite proposer. "Les personnes qui ont des contrats MRH (multirisque habitation, ndlr) s'occupent de leur assurance entre 22 heures et minuit sur le web. Au moment du paiement, les internautes demandent soit un accompagnement au téléphone ou abandonnent face à leur écran. Avec Amazon Pay, on facilite cette étape", souligne Blandine Chaghal, qui estime le gain de temps entre une et deux minutes. "Et la sécurisation du paiement est renforcée car Amazon sécurise la transaction en plus de la banque", ajoute la dirigeante.

Pas d'autres wallets prévus

Amazon Pay est aujourd'hui le seul wallet proposé par Aviva France et aucun autre moyen de paiement alternatif n'est prévu pour le moment. "C'est parfois plus compliqué d'intégrer technologiquement certains moyens de paiement. Si on est amené à le faire, on sera tactique et opportuniste", glisse Blandine Chaghal. Le wallet du géant de l'e-commerce est désormais disponible depuis début octobre pour une assurance dédiée aux petits véhicules électriques (trottinettes, gyropodes...). La santé suivra en 2020. "Tous les produits disponibles en ligne auront Amazon Pay", précise la dirigeante d'Aviva France. L'assureur ne se donne pas d'objectifs chiffrés en termes de souscription via le wallet.

Seule petite ombre au tableau : l'authentification forte ou double authentification (un volet de la DSP2). D'ici mars 2020, les transactions en ligne de plus de 30 euros seront vérifiés à l'aide d'au moins deux éléments d'authentification sur les trois suivants : un mot de passe que seul l'utilisateur connaît, un appareil (téléphone, carte à puce…) que seul l'utilisateur possède, une caractéristique personnelle de l'utilisateur (empreinte digitale, reconnaissance faciale…). Amazon Pay n'est donc pas compatible puisqu'il suffit de cliquer sur le wallet et le paiement est effectué. Le géant américain a cependant rassuré Aviva France. "On a évoqué le point dans notre dernière discussion avec Amazon Pay. Ils l'ont bien en tête. Mais concrètement, je ne sais pas quelle solution ils vont apporter", admet Blandine Chaghal. Selon plusieurs connaisseurs du secteur, Amazon pourrait avoir recours à des exemptions prévues dans le texte. "Mais Amazon devra supporter une authentification forte pour les cas où ces exemptions ne s'appliquent pas", explique Alain Martin, président du groupe de travail européen de l'Alliance FIDO, qui milite pour des  standards d'authentification forte. 

Partenariat Aviva et Amazon : un an après, le bilan
Partenariat Aviva et Amazon : un an après, le bilan

Un partenariat qui a fait grand bruit. En octobre 2018, Aviva France s'est associé à Amazon pour permettre à ses trois millions de clients de régler leurs contrats d'assurance auto et habitation (Aviva et Eurofil by Aviva) via le wallet Amazon...