Exclusif : parcourez la galaxie fintech en France

Partenariats entre fintech françaises, liens capitalistiques avec les banques et assureurs, collaborations avec les fintech étrangères… Découvrez notre cartographie interactive de l'écosystème.

Les levées de fonds. La tech n'a que ce mot là à la bouche. Pourtant, le dynamisme des start-up ne se résume pas seulement aux montant levés. Les collaborations sont aussi une bonne façon de mesurer l'activité d'un secteur. C'est pourquoi le JDN a réalisé une cartographie interactive d'un écosystème en particulier : la fintech française. Dans l'animation ci-dessous, vous pouvez consulter les partenariats réalisés entre les fintech françaises (ex : Pretto dans l'appli de Bankin') mais aussi ceux conclus avec leurs homologues étrangères (comme Younited Credit et N26), ainsi qu'avec les banques et assureurs français (notamment Yelloan et Société Générale). Sous l'animation, vous pourrez également retrouver les liens capitalistiques entre les start-up de la finance et les banques et assureurs français.

Galaxie Fintech
CLIQUEZ SUR L'IMAGE
POUR NAVIGUER DANS LA GALAXIE.

ZOOMEZ, DEPLACEZ,
CLIQUEZ SUR LES CERCLES
POUR FAIRE APPARAITRE
TOUS LES PARTENARIATS.

Au total, le JDN a recensé 693 partenariats dans l'écosystème fintech conclus par plus de 179 start-up. 38% d'entre eux sont réalisés entre fintech françaises et 10% avec des fintech étrangères. Les banques tricolores ont noué plus de partenariats (203) avec les fintech que les assureurs du pays (161).

Les fintech françaises qui comptent le plus de partenariats avec d'autres fintech tricolores sont Famoco (terminaux mobiles), Luko (assurance habitation) et Tiller Systems (logiciel de caisse). Suivent Estimeo (notation), Qonto (néobanque pour professionnels), Acasi (expertise-comptable) ou encore Utocat (blockchain).

Dans notre étude, 73 fintech ont également déclaré avoir au moins un partenariat avec une banque ou un assureur présent en France. L'acteur bancaire qui a contracté le plus de collaborations avec les start-up est BNP (41 partenariats), suivi de BPCE (39) et Société Générale (33). Chez les assureurs, c'est Allianz France le plus actif, avec 19 partenariats, juste devant Generali (18) et Axa (16).

Certains banques et assureurs vont parfois au-delà des partenariats et prennent des participations dans les fintech françaises, voire les rachètent. Selon les données récoltées par le JDN, 57 fintech ont des liens capitalistiques avec les grands établissements financiers de l'Hexagone. BPCE est l'un des plus actifs avec 19 investissements dans les start-up de la finance, devant Arkéa (13) et BNP Paribas (11). Côté assureur, c'est une nouvelle fois Allianz qui arrive premier avec quatre investissements, suivi de CNP Assurances et Maif (3 chacun).

Méthodologie :

Le JDN a sollicité 407 fintech françaises principalement issues du panorama 2019 de France Fintech . Certaines, qui n'étaient pas encore lancées lors du panorama, ont été ajoutées à notre étude. Sur les 407 start-up, 242 ont répondu. Les données ont été collectées entre le 26 septembre2019 et le 2 décembre 2019.

L'étude recense les partenariats (technologiques, commerciaux…) et non des relations client-fournisseur. A noter également que les filiales des banques et assureurs n'apparaissent pas, au profit des groupes (exemple : Banque Populaire est compris dans BPCE). Nous avons inclus les filiales des assureurs étrangers qui ont une forte activité dans l'Hexagone (exemple : Allianz France).