Les drones civils, une industrie naissante

Un drone civil coûte aujourd'hui entre 15 000 et 150 000 euros. © Delair-tech

Un essaim de robots sans pilote survole les cheminées du château de Chambord. Il pique vers le sud, direction la Provence pour cartographier un champ de lavande. Ceci n'est pas un scénario de science-fiction mais la réalité. Depuis mai 2012, les drones civils sont autorisés à planer au-dessus de l'Hexagone.

250 entreprises ont du coup vu le jour et profitent des multiples opportunités offertes par ce marché neuf. "Difficile de donner un chiffre précis, mais le secteur pourrait créer plusieurs dizaines de milliers d'emplois en France d'ici quelques années", se réjouit même Emmanuel de Maistre, président de la Fédération professionnelle du drone civil. Tour d'horizon des nouvelles utilisations possibles de ces engins télécommandés.

Suggestions de contenus