Pour une agriculture de précision

Les drones permettent de mieux doser les intrants apportés aux plantes. © Azurdrones

Un petit avion noir atterrit près du tracteur d'un cultivateur, en plein milieu de son champ de luzerne. Développé par la société belge Gatewing, ce drone photographie en infrarouge des parcelles cultivées. Il mesure la croissance végétale des plantes ainsi que leur "stress hydrique". Les agriculteurs peuvent, grâce à ces calculs, mieux doser leurs engrais et pesticides.

Ils sont de plus en plus nombreux à faire appel à cette technique en France, (la coopérative agricole In Vivo par exemple) mais le principal marché reste les Etats-Unis. L'immensité des champs outre-Atlantique rend d'autant plus rentable l'utilisation de ces machines. Un nombre important d'opérateurs de drones ciblent cependant ce marché en particulier dans l'Hexagone, car les autorisations pour faire voler un robot au-dessus des plantations sont relativement faciles à obtenir : ce sont des zones désertes, les risques d'accidents sont minimes.

Suggestions de contenus