Un monopole rémunérateur

Contrats de mariage, donations entre époux, donations-partage, testaments authentiques, contrats de vente immobilière... : pas un seul de ces actes ne peut se passer d'un notaire. Ce dernier, en tant qu'officier public, leur donne force d'acte authentique, ce qui les rend quasiment incontestables. Il en profite également pour jouer son rôle de collecteur d'impôt de l'Etat, une partie des sommes en jeu revenant à ce dernier. Un monopole qui assure d'une part un minimum d'activité tout au long de l'année (il y aura toujours des successions) et qui peut s'avérer d'autre part particulièrement rémunérateur en période de forte activité immobilière, comme cela a pu être le ces dernières années avant que la crise ne donne un sérieux coup de frein au secteur et aux transactions.

Suggestions de contenus