Souleyman Kerimov a perdu 12 milliards d'euros en 2008

A Nice, on parle encore de son spectaculaire accident de la route au volant d'une Ferrari qui avait failli lui couter la vie en 2006. Cette année, c'est plutôt le montant de ses pertes qui défraye la chronique. Son patrimoine a fondu de près de 70% en moins d'un an. Ses participations bancaires à travers le monde ne valent plus grand-chose et Nafta-Moskva, une holding industrielle russe acquise au prix fort et par emprunt, enchaîne les gadins boursiers Connu pour ses dépenses somptuaires, il est probable qu'il lève le pied.

Suggestions de contenus