Le nucléaire à la portée de tous

Les centrales low-cost intéressent les pays en développement comme l'Inde ou la Chine. © doncarlo - Fotolia.com

Cent mètres de long sur quinze mètres de large. La forme cylindrique d'un sous-marin. La centrale nucléaire low cost conçue par le groupe DCNS, en partenariat avec Areva, EDF et le Centre de l'énergie atomique (CEA) devrait être mise en service à l'horizon 2017. Baptisée Flexblue, cet équipement de petite puissance – entre 50 et 250 méga watts - sera fixé au fond de la mer à proximité des côtes. Il viendra alimenter de 100 000 à 1 million de personnes vivant dans les villes littorales.

Cette petite centrale coûtera beaucoup moins cher –quelque centaine de millions d'euros- qu'uneinstallation nucléaire civile classique. Pour une puissance de 1 000 méga watts, il faut normalement débourser au minimum 2,5 milliards d'euros. Les pays en développement, notamment l'Inde, sont intéressés par cette nouvelle offre à bas coût.

Suggestions de contenus