Avez-vous les qualités pour vous lancer en franchise ?

Avez-vous les qualités pour vous lancer en franchise ? Au-delà des compétences indispensables à un créateur d'entreprise, il faut aussi un certain état d'esprit pour se lancer en réseau.

Plus d’un tiers des Français aimeraient créer leur entreprise, et parmi eux, 41% envisagent de le faire grâce à la franchise. Si cette solution présente l’avantage d’accéder à un concept clé en main en rejoignant une enseigne, elle ne sied pourtant pas à tous les porteurs de projet.

Multitâche et persévérant

Comme dans toute création d’entreprise, la franchise requiert plusieurs qualités comme la capacité à anticiper les difficultés, gérer différents postes et les suivre en temps réel (stocks, ressources humaines, trésorerie, etc.), ou encore accepter l’échec sans se décourager. En franchise comme ailleurs, les premiers temps de la création d’entreprise sont souvent difficiles, et le franchisé peut s’investir pendant plusieurs mois avant de pouvoir se rémunérer.

Un franchisé ne doit pas non plus compter ses heures : dans de nombreux secteurs, le point de vente est ouvert toute la semaine, du matin au soir, et la présence du franchisé indispensable, du moins le temps de former ses équipes.

Un sens du commerce à toute épreuve

A la question "Quels profils recherchez-vous ?", la quasi-totalité des franchiseurs répond "des commerçants". Parce que la franchise est avant tout un commerce de proximité sous enseigne, le sens du commerce constitue la première qualité d’un franchisé, et son principal atout pour dupliquer avec succès le concept de son enseigne. Les autres compétences, notamment la maîtrise du produit ou service, sont théoriquement enseignées par le réseau dans le cadre de la formation initiale obligatoire pour tous les nouveaux franchisés.

Accepter la vision du franchiseur

Devenir franchisé, c’est accepter de dupliquer un concept précis, de correspondre au cahier des charges du franchiseur et d’être encadré par le réseau. Si de nombreux réseaux ont mis en place des "commissions" pour impliquer les franchisés dans les décisions stratégiques de l’enseigne, comme par exemple en termes de produit, de communication ou de marketing, le dernier mot revient toujours au franchiseur. Un franchisé doit donc faire preuve de suffisamment de souplesse pour se laisser porter par l’enseigne.

Il doit également accepter de communiquer ses résultats à l’enseigne, car des audits réguliers sont pratiqués pour jauger la performance de son point de vente. Un exercice réalisé en général par un animateur réseau et qui implique de se conformer aux préconisations fournies par l’enseigne. Enfin, être franchisé c’est aussi jouer le jeu, à savoir payer des redevances au réseau, et ce quel que soit la rentabilité du fonds de commerce. 

Annonces Google