Adidas est devenu un géant mondial

un magasin adidas.
Un magasin Adidas. © Adidas

C'est l'entreprise qui provoquera sa chute, mais avec Adidas Bernard Tapie tient "l'affaire de sa vie" selon ses propres mots. Il vend des participations et contracte un prêt énorme pour s'offrir le géant allemand (1,6 milliard de francs). Un bon prix, mais un sacré boulot en perspective. La marque perd de l'argent et fabrique encore la plupart de ses articles en Europe, contrairement à ses concurrents.

Bernard Tapie généralise la sous-traitance et licencie à tour de bras. Mais en 1992, Adidas enregistre une perte historique de 500 millions de francs français. C'est trop pour le groupe de Bernard Tapie, obligé de vendre. Repris par son créancier, le Crédit Lyonnais, celui-ci cède ensuite l'entreprise à l'homme d'affaires Robert-Louis Dreyfus. Adidas redressée, il l'a fait entrer en bourse. C'est désormais un géant du sport qui pèse plus de 10 milliards d'euros.

Suggestions de contenus