Les raquettes Donnay ont fait faillite deux ans après son départ

La marque belge de raquettes Donnay, rendue célèbre par le tennisman Björn Borg à la fin des années 70 a elle aussi connu sa période Tapie. Mis en faillite en 1998, elle renaît avec un actionnariat plutôt baroque réparti entre Bernard Tapie (51%), la région de Wallonie (29%) et Albert Frère (20%). Mais l'entreprise ne décolle pas et enchaine les pertes.

Obligé de trouver de l'argent frais pour racheter Adidas, Bernard Tapie cède ses parts en 1991 pour 100 millions de francs. La région wallonne en prend alors le contrôle et revend ses actifs à l'italien Carbon Valley. Mais Donnay fait faillite à nouveau en 1993, obligeant la Wallonie à reprendre intégralement la société. La production ne repartira plus. Un temps exploité par Le Coq sportif, la marque est désormais la propriété du britannique Sport Ski qui la décline en chaussures entre autres.

Suggestions de contenus