Piège n°5 : sous-estimer l'effet réseau

Le réseau est un excellent apporteur d'affaires © Julien Tromeur - Fotolia

Se disperser en prospectant à droite et à gauche est le meilleur moyen de perdre du temps et de se décourager. Il est beaucoup plus efficace de commencer par faire le tour de son réseau. Soit il comporte déjà des prospects potentiels, soit il vous aidera à entrer en contact avec eux. Dans tous les cas, vous partez avec un capital de confiance bien plus élevé auprès de votre interlocuteur.  

"Le carnet d'adresses est incontournable, confirme Pierre-Michel do Marcolino. Lors de mes cinq premières années de métier, je n'ai eu que des clients que je connaissais déjà plus ou moins avant." 

Compter d'autres consultants dans son réseau n'est pas négligeable non plus : ils pourront penser à vous le jour où ils ne pourront par faire face à une demande.

Suggestions de contenus