73 % des migrants créent sans prêt bancaire

Sur 24 000 entreprises créées par des migrants en France, 73 % l'ont été sans prêt bancaire révèle une étude menée par le Ministère de l'immigration et de l'intégration, l'Agence pour la cohésion sociale et l'égalité des chances (Acse) et l'Agence pour la création d'entreprises (APCE). Chez les créateurs d'entreprises d'origine française, seulement 62 % n'ont pas recouru à un prêt.
Au-delà des aspects techniques (business plan insuffisamment étoffé ou manque de garanties), la peur des banquiers et la crainte du refus sont les principales raisons du non recours au prêt bancaire. Pour pallier à cela, les migrants font plus souvent appel à leur entourage familial comme conseiller (26 %), aux réseaux d'accompagnement (24 %) et aux conseils de leur conjoint (16 %).
L'entourage entrepreneurial ainsi que la solidarité familiale et communautaire importante agissent ainsi comme des facilitateurs d'accès à l'information, aux fonds, aux locaux et à la main d'œuvre nécessaires pour le montage des projets et pour le développement des entreprises créées.
Contrairement aux idées reçues, les projets de ces créateurs ne portent pas uniquement sur des secteurs d'activité dits "ethniques tels que des kebabs et des pizzerias", explique l'APCE. Ils se diversifient et investissent dans l'ensemble des secteurs : informatique, innovation, bien-être, transport, services à la personne...

73 % des migrants créent sans prêt bancaire
73 % des migrants créent sans prêt bancaire

Sur 24 000 entreprises créées par des migrants en France, 73 % l'ont été sans prêt bancaire révèle une étude menée par le Ministère de l'immigration et de l'intégration, l'Agence pour la cohésion sociale et l'égalité des chances...