Hiérarchie : écraser l'organigramme

Chez Airbnb, l'entreprise est présentée sous la forme d'un arbre généalogique, pas d'une pyramide. © Hugo Sedouramane / JDN

Marre d'attendre la validation de votre n+12 qui vous connait à peine ? Trop souvent, dans les grosses structures, les niveaux hiérarchiques s'empilent à l'excès, ralentissant les décisions et bridant la communication. Les start-up, elles, limitent volontairement le nombre d'échelons, même lorsqu'elles grossissent. Google, Apple ou Facebook conservent des organigrammes assez plats. Certaines, comme Valve, se passent même de patron.

Si chambouler la structure d'une entreprise constitue un chantier de longue haleine, encourager la communication reste jouable. Les responsables de start-up se montrent accessibles à un grand nombre de salariés. Sans court-circuiter le management intermédiaire, rapprocher le top management avec la base offre de la réactivité.

Suggestions de contenus