Changer de vie

Autre option : changer radicalement de cap. © HappyAlex - Fotolia.com
"Pourquoi ne pas profiter de la fermeture prochaine de votre entreprise pour changer radicalement de vie ?", demande le coach Gilles Noblet. Comme partir au Canada, pays qui propose de nombreux emplois ou démarrer une activité d’auto-entrepreneur en attendant le licenciement. En fait, avant de se demander comment réagir, il faut se demander ce que l’on veut vraiment", affirme le consultant Thierry Krief. C’est la première question à se poser. Un cadre de 45 ou 50 ans peut alors décider qu’il a fait le tour de son secteur et décider de reprendre des études ou de devenir indépendant".
Suggestions de contenus