Data protection officer : le gardien des données

Le RGPD impose le recrutement d'un DPO dans de nombreuses entreprises. © Jakub Jirsak - 123RF
Le RGPD rend obligatoire la présence d'un data protection officer (DPO) dans toutes les entreprises qui doivent traiter à grande échelle des données personnelles depuis le 25 mai 2018. Il s'agit d'un métier qui demande polyvalence et qualifications. Le DPO doit posséder une grosse culture juridique mais aussi des compétences en cybersécurité. Sa rémunération va de pair avec le degré de ses responsabilités.
  • Salaire : de 35 à 70 000 euros (source Page Group)
Suggestions de contenus