Le pistonné

Le comité de direction de certaines entreprises ressemble au jeu des sept familles. © R.Salin / CCM Benchmark
Dans certains secteurs d'activité, il est parfois difficile de décrocher un stage, de trouver un CDI ou de monter en grade. Mais pour certains c'est plus facile que d'autres. Surtout lorsque l'on a un lien plus ou moins étroit avec un des responsables de la société. Le piston peut donc agacer au plus haut point les autres collègues et nuire à l'ambiance de travail.
Dans une telle situation, les salariés ne peuvent pas faire grand-chose. La balle est dans le camp du manager qui doit s'assurer au quotidien que le pistonné est logé à la même enseigne et ne bénéficie pas de passe-droits (moins de travail, plus de primes, de jours de RTT...). Côté salarié, la dernière chose à faire est d'ostraciser le salarié pistonné. Cela ne peut que nuire à toute l'équipe.