Participer à des Tweet clashs, c'est bon pour moi ?

Vous n’êtes pas une vedette de télé-réalité en quête de visibilité. © emevil - 123RF
Pour faire parler d'elles, certaines stars de la musique ou de la télé-réalité n'hésitent pas à s'interpeller dans des clashs sur Twitter. Pour un salarié en quête de crédibilité, ce n'est pas du tout pertinent. "Il est préférable de lancer un sujet polémique sur son blog avec un titre aguicheur ou d'initier une discussion sur LinkedIn ou Facebook et laisser les autres s'exprimer autour", juge Philippe Douale. Même son de cloche du côté d'Hervé Bommelaer qui estime qu'il vaut mieux être influent par la pertinence de son contenu que par de vaines polémiques. Participer à un tweet clash peut faire de vous un troll ou un hater : "La dérive agressive est rapide en raison du format réduit. On juge une personne sur quelques phrases et cela ne permet pas de creuser une pensée", explique Caroline Faillet.
Suggestions de contenus