Google lance son outil de recherche d'emploi en France

Google lance son outil de recherche d'emploi en France Déjà en place dans 120 pays, la fonctionnalité permet d'affiner sa recherche et d'être mis en relation avec un jobboard. Le dispositif a notamment été testé par Cadremploi pendant quatre mois.

Google  permet désormais de chercher… un emploi. Le moteur de recherche a lancé ce 7 juin en France une nouvelle fonctionnalité permettant de mieux cibler ses recherches de poste. Concrètement, lorsqu'un internaute tapera une requête avec le terme "emploi" ou d'autres termes similaires, un encadré apparaîtra dans la page de résultats et lui permettra d'affiner ses critères en utilisant des filtres géographiques (par ville, en centre-ville ou non…), de type de contrat, de date de l'offre ou de fourchette de salaire. Cette fonctionnalité sera accessible sur mobile et desktop.

La présentation des résultats en eux-mêmes sera également optimisée. Pour cela, Google va référencer les sites d'annonces existants et proposera à l'internaute cliquant sur un résultat un extrait de l'offre qui l'intéresse (voir illustration), extrait qu'il pourra enregistrer sur son compte. Cet extrait reprendra une partie de l'annonce et fera un lien vers le site d'emploi concerné. Si d'autres sites proposent la même annonce, Google donnera aussi les liens afin d'éviter les doublons dans les résultats. Les notes de l'entreprise publiées sur des sites comme Glassdoor seront aussi présentes sur l'extrait mis en avant par Google.

Cette fonction de recherche d'emploi existe  depuis 2017 aux Etats-Unis et a été progressivement déployée dans 120 pays dont le Canada, le Royaume-Uni, l'Espagne et plus récemment l'Allemagne.

Thibault Gemignami (Cadremploi) : Cela va améliorer la pertinence de la mise en relation entre les candidats et les sites d'offres d'emploi"

Pour Thibault Gemignami, CEO de Cadremploi, cette nouvelle mise en avant "améliorera la pertinence de la mise en relation" entre les candidats et les sites d'offres d'emploi. Cadremploi a ainsi participé aux tests débutés il y a quatre mois dans l'objectif d'améliorer son taux de transformation, c'est-à-dire le rapport entre les personnes arrivant sur le site et celles répondant à une annonce. "Actuellement, Google représente 40% de nos visites mais seulement 20% de nos candidatures", note le CEO. Il avance une multiplication "par cinq" du taux de transformation durant les premiers tests.

Si les jobboards veulent être présents dans l'encart, ils devront structurer leurs données en ajoutant des balises dans leur code source pour indiquer à Google les rémunérations pratiquées ou la localisation du poste. "Plus vous donnez d'informations, plus l'annonce remonte" a précisé Florian Pagès, responsable des partenariats de Google France lors de la conférence de presse de lancement. La présence dans l'encart sera gratuite, les annonces payantes seront placées au dessus de l'encart.

Si plusieurs jobboards comme Cadremploi, Monster, Hellowork ou Welcome to the jungle sont d'ores et déjà présents sur la fonctionnalité, un acteur majeur est absent : Indeed. "Indeed a décidé de ne pas ajouter les balises", explique Florian Pagès.

Et aussi

Google lance son outil de recherche d'emploi en France
Google lance son outil de recherche d'emploi en France

Google  permet désormais de chercher… un emploi. Le moteur de recherche a lancé ce 7 juin en France une nouvelle fonctionnalité permettant de mieux cibler ses recherches de poste. Concrètement, lorsqu'un internaute tapera une requête avec le terme...