Retraite à points : pour qui et pour quand ?

Le projet de la réforme des retraites a été initié dès 2017. À l'approche de son entrée en vigueur, le régime universel par points suscite de nombreuses interrogations et craintes. Quelles en sont les principales caractéristiques ?

Retraite par points : explication

La retraite à points consiste à uniformiser le système français qui présente plus de quarante régimes différents. L’objectif est de proposer une retraite équitable pour tous en prenant en compte des cas spécifiques, comme les périodes d’inactivité pour les femmes ayant eu des enfants. À l’heure actuelle, l’âge de départ reste 62 ans, mais le projet de loi fixe l’âge « pivot » à 64 ans. Aux dernières nouvelles, ce nouvel âge pivot de 64 ans a été suspendu provisoirement.

La retraite à points, pour qui ?

Le système de retraite à points concerne tous les salariés nés après 1975. Le fait de distinguer le secteur privé et public, tout comme certains métiers, est encore sujet à caution pour définir clairement cette limite. À titre d’exemple, les fonctionnaires pourraient être impactés s’ils sont nés à partir de 1977. Pour les cheminots, on se focalise sur 1985. Les actifs nés à partir de 1963 pourraient faire l’objet d’un système provisoire entre l’actuel et le nouveau régime.

La retraite à points, pour quand ?

La mise en place de la retraite à points est prévue à l’horizon 2025. On notera une période transitoire avec l’ancien régime. Pour les retraités impactés par la réforme, la conversion des trimestres cotisés donnera lieu à un solde de points équivalents. Celui-ci est garanti sans décote ou surcote de leur valeur.

Retraite par points : quelles sont les critiques ?

L’une des principales controverses de la retraite à points est d’indexer la valeur de la pension sur l’ensemble de la carrière, et non sur les dernières années d’activité. Par ailleurs, la valeur d’un point de retraite n’est pas fixe d’une génération à l’autre. Il peut faire l’objet d’une baisse suite à d’éventuelles révisions budgétaires. On peut également évoquer la pénibilité qui est encore sujette à discussion selon les différents corps de métier.

Combien de points faut-il pour la retraite ?

Le nombre de points définit le montant de la pension du futur retraité. Il constitue un facteur indirect pour prolonger sa carrière ou non. Si certains éclaircissements sont encore nécessaires, l’âge pivot devrait faire office de repère. Celui-ci permet de prétendre une retraite à taux plein. Avant, une décote est réalisée. Un départ après cette base devrait fournir un bonus supplémentaire. À noter que les pensions minimums sont fixées à 1 000 € net par mois.

Quelle est la valeur d’un point de retraite ?

Pour l’instant, la valeur du point de retraite serait fixée à 10 euros de cotisation annuelle. Toujours sur la base des dernières informations en vigueur, ce même point donnerait alors lieu à un montant de 0,55 € de pension reversée pour un an.

Quel est le prix de rachat d’un trimestre ?

Le prix de rachat d’un trimestre est également sujet à de nombreuses variations. Il suit un barème annuel qui fait l’objet de révisions périodiques. La moyenne généralement observée est comprise entre 2 800 € et 4 400 € le trimestre. À noter que ce système se fait, pour l’instant, sur la base de l’ancien régime.

N.B. Cet article s’appuie sur les dernières informations en vigueur sur la réforme des retraites. En fonction de l’évolution de l’actualité, les renseignements sont susceptibles d’être modifiés à courte ou moyenne échéance.