Télétravail ne parlons plus du lieu mais des conditions de travail

Le travail n’a plus forcément besoin d’être attaché à un lieu, mais devrait se caractériser uniquement par ce qui est réalisé, indépendamment donc de son emplacement. Peu importe ou nous travaillons du moment que cela se fait dans de bonnes conditions.

 
Les conditions pratiques pour travailler correctement, indépendamment du lieu.

Télétravail ou travail au bureau, la question la plus importante est celle des conditions de travail. Il faut s’assurer de toujours pouvoir pour profiter des meilleures conditions de travail collaboratif, que l’on soit réuni dans le même espace de travail ou réparti tout autour du monde. 

La première règle est de se créer un espace de travail dédié. Il faut pouvoir être correctement assis ou debout avec un bureau ou une table et une chaise décente. A domicile, le bureau doit être relativement similaire. Même en vivant dans un petit espace, il est possible d’utiliser des objets tels que des panneaux ajustables, de façon à obtenir un arrière-plan professionnel lors des appels vidéo, mais aussi pour séparer son espace de vie de son espace de travail.

La deuxième règle est de disposer des bons outils, à domicile comme en entreprise, tout particulièrement les outils informatiques. Une configuration de base, qui permet d’aménager une espace de travail adéquat où que l’on soit, doit comprendre :  un écran externe, une station d’accueil, un clavier et une souris, ainsi qu’une webcam de grande qualité placée à la bonne hauteur pour éviter des gros plans disgracieux, et un micro externe, que ce soit avec un système mains libres ou un casque.

Pour aller de pair avec ce matériel, il existe aujourd’hui un large panel de solutions logicielles qui permettent de faciliter le travail et la collaboration à distance : Microsoft 365, GSuite, Slack, Skype, Zoom, BlueJeans... Pour être sûr de pouvoir les utiliser de façon optimale, il faut investir dans un haut-débit internet. Dans tous les cas, ce sera une plus-value pour la vie personnelle, si on considère tous les services de streaming disponibles aujourd’hui. Mais cela permet aussi de réaliser de meilleures vidéo conférences, d’accéder plus facilement aux dossiers en ligne etc. 

Lors des visioconférences, la luminosité est importante pour une bonne qualité vidéo. Pensez-y lors de l’installation de l’espace de travail. Si la lumière naturelle joue justement un rôle dans la configuration de l’espace, il faudra l’ajuster en fonction des différentes heures de la journée, éventuellement en ajoutant un système d’éclairage.

Certaines conditions restent liées à l’humain et à son organisation.

Le travail à domicile n’est pas fait pour tout le monde, il est donc important de se connaître soi-même et de savoir ce que l’on est capable de réaliser chez soi ou non. Il est également primordial de connaitre les autres et d’identifier les missions qui nécessitent d’être tous réunis dans le même espace, pour une partie ou pour toute la durée du projet.

Travailler depuis chez soi ne devrait pas faire culpabiliser, autant qu’il ne faudrait pas faire culpabiliser ceux qui ont fait ce choix. Il doit permettre de responsabiliser les différents collaborateurs et cela commence par l’identification de ce qui peut et de ce qui ne peut être fait à domicile. Avec l’expérience, nous avons identifié plusieurs règles personnelles pour réussir son télétravail.

Ne pas être au bureau ne veut pas dire qu’on ne peut pas ou qu’on ne doit pas être entendu. Il faudra donc se donner les moyens de participer aux conversations, même sans être physiquement dans la même pièce que les autres collaborateurs. La clé est d’être encore plus pro-actif et attentif que ses collègues du bureau peuvent l’être.

Il faut veiller à ne pas perdre la communication avec ces collègues. Première disposition à prendre, être sûr d’aller au travail de façon régulière, que ce soit une fois par semaine, une fois par mois ou même une fois par trimestre, afin de passer aussi du temps avec ses collègues. Autre disposition, se planifier dans son emploi du temps des rendez-vous vidéos autant que possible. La communication en face-à-face construit de meilleurs rapports que toute autre forme d’interaction. Et il ne faut pas se limiter à parler business, mais aussi apprendre à connaître les autres sur des niveaux plus personnels, comme le feraient des collègues au bureau.

Plus largement, il est important de se rendre disponible pour les autres, de la même façon qu’en étant réellement au bureau. Pour cela il faut permettre à ses collègues de connaître ses disponibilités par messagerie interne, sms ou appel, sans oublier par email. Pourquoi ne pas créer un « soi virtuel » au bureau ? Cela peut prendre la forme d’un ordinateur dédié, sur lequel on apparaît régulièrement par vidéo lors de créneaux définis. Et bien sûr pour préserver son temps de travail et donc la disponibilité pour ses collègues, faire savoir à sa famille que l’on ne doit pas être dérangé, par exemple de 8h30 à 18h, de façon à ce qu’ils respectent cet espace de travail.

Autour du même sujet

Annonces Google