10 conseils pour réussir son entretien d’embauche

Dernière étape vers le job de vos rêves, l’entretien d’embauche est l’occasion pour vous de faire forte impression et de convaincre l’employeur que vous et vous seul êtes fait pour ce poste. Pour vous aider à le préparer au mieux.

Après avoir façonné votre CV à votre image, écrit et réécrit votre lettre de motivation en cherchant les tournures de phrase les plus appropriées, vous y êtes. C’est l’heure de vous préparer pour votre entretien d’embauche. Si la pression est souvent proportionnelle à votre envie de décrocher ce poste, ne vous laissez pas submerger et rappelez-vous de ces 10 conseils.
Renseignez-vous sur l’entreprise

Pour un recruteur, il n’y a rien de plus agaçant qu’un candidat qui ne sait pas ce qu’il fait là. Connaître l’entreprise, son secteur d’activité, parfois son histoire, aide à comprendre le projet et l’évolution de celle-ci. Pour autant, réciter par cœur la page Wikipédia de l’entreprise ne vous avancera à rien !

Adaptez votre tenue

On parle ici de votre tenue vestimentaire, mais également de votre attitude. Certains postes imposent encore des codes. Votre nouveau survêtement de sport est sans doute très confortable, mais pas nécessairement adapté par un poste de commercial. Le recrutement ne se fait pas au physique mais la première impression est un élément décisif.

Réglez votre montre et soyez à l’heure !

La ponctualité est un élément déterminant lors d’un entretien d’embauche. Si les retards ne sont pas éliminatoires, ils donnent tout de même une mauvaise impression avant même le début de l’entretien. N’hésitez pas à régler votre montre, à prendre en compte la circulation et à vérifier votre réveil avant de vous endormir.

N’oubliez pas votre CV

Bien que les recruteurs gardent toujours votre CV à portée de main pendant l’entretien, n’oubliez pas de prendre une copie lors du rendez-vous. C’est un support d’échange et une source de questions pour le recruteur. Sans CV, les entretiens tournent souvent court. Amenez également de quoi noter pour montrer votre intérêt pour les informations fournies par votre interlocuteur.

 Dé-dra-ma-ti-sez !

Et surtout pour un poste de commercial ! Si vous voulez vraiment le poste, n’hésitez pas à prouver que vous êtes d’ores et déjà à l’aise dans l’environnement. Certains recruteurs, dont je fais partie, sont sensibles à la répartie. Ayez un discours fluide et spontané. Il faut cependant trouver un juste équilibre entre le sérieux et la décontraction.

Soyez honnête

Mentir ne vous mènera à rien. Au cours de ma carrière j’ai rencontré de nombreux profils qui paraissaient indispensables pour les postes à pourvoir. Mais il suffit généralement de 1 ou 2 coups de téléphone pour se rendre compte que la plupart des informations sont erronées voir totalement fausses ! Une attitude éliminatoire.

N’en faites pas des tonnes !

Se mettre en avant, c’est bien sûr l’enjeu principal d’un entretien d’embauche. Cependant, un candidat dans l’excès se fait très rapidement remarquer et rarement de manière positive. Soyez naturel et allez à l’essentiel. C’est là le secret de la réussite.

Montrez-vous intéressé

Poser des questions, s’intéresser, comprendre les besoins et les attentes du recruteur. Ce sont ces petites astuces qui vous permettront de mieux cerner votre interlocuteur et d’être de plus en plus naturel avec lui. Montrez votre intérêt pour les propos de votre interlocuteur, soyez sous écoute active. L’identification des besoins de son interlocuteur est d’ailleurs le propre même du métier de commercial. Voyez l’entretien d’embauche comme une vente où vous êtes le produit.

Ne dénigrez pas vos anciens employeurs

De nos jours, il est de plus en plus rare que les candidats effectuent toute leur carrière dans une seule et même entreprise. N’oubliez jamais que votre futur employeur pourrait être votre ancien employeur de demain ! En dénigrant vos anciens employeurs vous vous exposez à 2 risques : le recruteur connaît peut-être votre ancien employeur, auquel cas vous vous mettez directement des bâtons dans les roues. L’autre risque est que le recruteur voit en vous une personne négative, n’hésitant pas à critiquer ses collaborateurs à l’extérieur.

N’hésitez pas à refuser le poste

Certains postes ne correspondent pas forcément à votre personnalité, à vos envies, ou à vos valeurs, n’hésitez pas à les refuser. En négligeant votre bien-être au travail vous mettez à rude épreuve votre motivation, ce qui peut être une source de stress et de perte de temps aussi bien pour vous que pour votre employeur. 



Par Julien Devetter, chargé de communication, et Fanny Passerel, responsable recrutement de Netcom Group.

Annonces Google