Vidéo d'entreprise : Les trois grands principes de cet outil de communication indispensable

Nous sommes en 2019 et c’est un fait, la vidéo est devenue depuis quelques années, LE support de communication par excellence. Propulsée sur les réseaux sociaux grâce à des médias tels que Kombini et Brut, elle est aujourd'hui présente partout et sur tous les supports. Mais comment les entreprises, notamment les jeunes startups peuvent-elles en tirer avantage ?

Convaincre des investisseurs, engager les consommateurs, présenter sa marque, ses produits, son concept, optimiser sa notoriété et son image de marque ou encore lancer une campagne de crowdfunding… De la jeune startup au grand compte, toutes utilisent, de plus en plus, ce mode de communication, qui permet de transmettre un message à la fois complexe et technique, de manière séduisante, vivante et originale, notamment sur les réseaux sociaux.  

Et les chiffres ne font pas démentir ce qui n'est plus une simple tendance :

  • Plus de 500 millions d'heures de vidéos sont regardées sur YouTube chaque jour (1) ;
  • 80 % des visiteurs en ligne regardent une vidéo, tandis que seulement 20% lisent le contenu du site ;
  • En 2020, la vidéo représentera 82 % du trafic IP mondial ;
  • Chaque seconde, un million de minutes de contenus vidéo traversera les réseaux IP mondiaux d'ici 2021 (2). 

Si la vidéo est devenue incontournable, les entreprises semblent pourtant encore avoir du mal à l'exploiter : Manque de vision et d'objectifs, quantité d'informations à transmettre, public ciblé mal adapté, avec pour résultat, une absence de résultat. 

Pour une entreprise et encore plus pour une jeune startup, il est essentiel de respecter quelques grands principes qui lui permettront de réaliser de manière optimale sa vidéo d'entreprise :  

  • Définir sa stratégie et entre autres sa cible : connaître ses comportements et ses pratiques sur Internet. Sur quel réseau social, sera-t-elle le plus susceptible de visionner la ou les vidéos ? Une fois ce cadre défini, l'entreprise peut alors envisager différentes caractéristiques (le format : carré si on compte utiliser Instagram ou Facebook, la durée : aujourd'hui, il est plus pertinent de réaliser plusieurs vidéos de 10 à 15 secondes, qu'une seule de plusieurs minutes); 
  • Associer storytelling et créativité : Il est essentiel d'être aussi convaincant dans la narration (en privilégiant un script attractif, fluide, rythmé) que dans l’univers visuel. Utilisé pour porter le spectateur, le storytelling doit être accompagné d'éléments visuels impactants comme des infographies, par exemple. Les entreprises s'intéresseront aussi à la forme. Choisir une prise de vue favorise l’identification, s’inscrit dans le réel et le concret. Le motion-design, lui, permet de donner libre court à son imagination grâce à des graphismes animés. Dans tous les cas, il faut penser la vidéo comme un outil, qui permet non seulement d'attirer et de maintenir l'attention mais offre aussi au spectateur, la possibilité d'aller plus loin.
  • Faire confiance à un partenaire vidéo sérieux : Il est essentiel pour les entreprises de travailler avec des professionnels de la communication et de la création vidéo. Des professionnels qui comprendront les enjeux de leurs clients afin de leur permettre d’atteindre leurs objectifs. Il est ainsi important que ce partenaire questionne en profondeur l’entreprise sur ses objectifs, son identité, sa cible, et l’oriente, l’accompagne sur une stratégie vidéo efficace. 
(1) : source Brandwatch (2) : source Cisco

Autour du même sujet

Vidéo d'entreprise : Les trois grands principes de cet outil de communication indispensable
Vidéo d'entreprise : Les trois grands principes de cet outil de communication indispensable

Convaincre des investisseurs , engager les consommateurs, présenter sa marque, ses produits , son concept, optimiser sa notoriété et son image de marque ou encore lancer une campagne de crowdfunding … De la jeune startup au grand compte, toutes...