Obtenir les financements

Préoccupation bassement matérielle, le coût de la reprise d'études en représente pourtant un obstacle majeur. Même en choisissant des cours du soir et en gardant un salaire, il faut payer la formation. "La plupart des auditeurs au Cnam de Paris paient eux-mêmes leurs études, explique Moy Taillepied. Pour une année de licence, cela représente environ 720 euros."

Mais d'autres solutions existent. Lorsque la démarche est soutenue par l'employeur, celui-ci peut mettre la main à la poche. Cette année, le Cnam a vendu 300 "forfaits entreprises". Il est aussi possible d'utiliser son Dif pour financer au moins une partie de ses formations.

Pour des reprises d'études à temps plein, le congé individuel de formation (Cif) permet de conserver son salaire tout en suivant des études. C'est le parcours qu'a suivi François pour sa licence. Pendant un an, son employeur lui versait son salaire mais se faisait rembourser par le Fongecif. Mais pour y avoir accès, la procédure est lourde...

Suggestions de contenus