S'assurer du soutien de ses proches

"En ce moment, je prépare mes examens. Je rentre du travail à 20h30. Je dîne, puis je révise mes cours de 21 heures à 1 heure du matin." Le quotidien de Jean lui demande une discipline de fer. Mais sa compagne doit aussi être au diapason. "Même si cela ne l'enchante pas de me voir passer mes soirées à travailler, elle me comprend et me soutien." Même constat de la part de François. "Mon amie venait régulièrement me voir de Paris à Tarbes le week-end. Mais, je devais parfois devoir la laisser le dimanche pour aller travailler avec des camarades."

Cette démarche nécessite bien évidemment le soutien de ses proches, à commencer par les conjoints dont la vie quotidienne est aussi perturbée. "C'est une décision qui se prend à plusieurs, insiste Julie Carlhian. Dans ces moments-là, il est primordial d'être soutenu par son entourage."

Suggestions de contenus