Le calme excessif empêche la tempête des idées

Le silence absolu n'est pas la panacée. © Syda Productions - Fotolia.com

Travailler au milieu de bruits de chantier peut conduire à la crise de nerf. Pourtant, le silence absolu ne constitue pas nécessairement l'environnement parfait pour réfléchir. D'ailleurs, certains ne s'y trompent pas et choisissent de travailler en musique ou de se rendre à la cafétéria pour rédiger un dossier.

Pourquoi chercher le brouhaha ? D'après une chercheuse canadienne, Juliet Shu, qui s'exprime dans le Vacouver Sun, les bruits de fond évitent de se focaliser uniquement sur les sujets centraux et facilite la créativité. Evidemment, si vous avez besoin d'une extrême concentration, mieux vaut un environnement paisible et sans distraction...

Suggestions de contenus