Le manque de lumière déprime

Travailler dans l'obscurité fatigue. © Hemeroskopion - Fotolia.com

Toutes les lumières ne se valent pas. Un accès à la lumière naturelle sur le lieu de travail améliore sans conteste le bien-être des salariés. Il permet au corps de réguler le rythme biologique, à être plus actif le jour que la nuit. Travailler non loin d'une fenêtre n'est-il pas instinctivement préférable à s'enfermer dans une cave ? Aux Pays-Bas l'accès à la lumière naturelle fait l'objet d'une règlementation.

Cela dit, quelle que soit la distance qui vous sépare de la fenêtre, vous avez besoin de lumière artificielle au bureau. Là encore, la modération paie : ni zones d'ombres excessives, ni éblouissements. Le niveau lumineux doit aussi être adapté à l'activité : un travail de bureau standard nécessite moins de luminosité que la mécanique de précision.

Suggestions de contenus