Misez davantage sur le variable que sur le fixe

En 2010, les augmentations salariales ne seront pas à la fête. Il faut dire que la superposition de la crise économique et d'une inflation historiquement basse poussent les entreprises à serrer la vis en matière salariale. Après les 2,8 % de 2009, les augmentations devraient se cantonner à 2,6 % en 2010 selon le cabinet Hewitt Associates.

Mais selon une autre étude, signée Tower Perrins, c'est la rémunération variable qui devrait tirer sont épingle du jeu. Seules 33 % des entreprises interrogées comptent diminuer le montant des rémunérations variables quand elles sont 88 % à déclarer souhaiter réduire le budget 2010 des augmentations salariales.

Suggestions de contenus