Quatre conseils pour optimiser vos placements

Si le cadre de vos placements financiers change peu d’une année sur l’autre, il est cependant important de s’assurer régulièrement que vos choix restent les bons. Évolution des taux, nouvelles opportunités ou nouvelles contraintes ? Voici 4 conseils simples pour aborder 2019 en toute sérénité et faire fructifier son patrimoine.

Rencontrer son conseiller

Cela peut paraître une évidence mais il est essentiel, chaque année, de revoir en détail sa situation patrimoniale. Les loi et la fiscalité changent et qui mieux qu’un expert pour expliquer ces changements ? 2019 est l’année de l’entrée en vigueur du prélèvement à la source et d’une cohorte de changements plus ou moins complexes.

Outre ces évolutions, il convient impérativement de s’assurer de la bonne adéquation entre sa situation personnelle et les placements que l’on a choisis. Il faut vérifier leur rentabilité et le cadre fiscal dans lequel on est investi. A l’issue de cette rencontre avec son conseiller et de la revue complète de ses placements, on peut organiser ses arbitrages, ajuster ses placements et, par exemple, ses emprunts immobiliers.

Faire le point sur ses liquidités

L’objectif ici est de bâtir un patrimoine équilibré. Il est recommandé de faire en sorte de conserver du livret réglementé du type Livret A (0,75%) pour disposer d’une trésorerie et de liquidités immédiates (impôts, vacances, imprévus, etc.) et d’investir le surplus sur des placements fiscalement plus intéressants tels que l’assurance-vie, le PERP ou encore le PEA. Rien de plus simple donc mais un "must do".

Renforcer ses positions en assurance-vie

En matière de constitution de patrimoine, l’assurance-vie reste une valeur sûre. Outre un rendement nettement supérieur au Livret A (environ un point de plus en fonction des contrats), celle-ci offre également un cadre fiscal attractif, particulièrement intéressant en termes de transmission et de complément de revenus (rente). Qui plus est, la baisse des marchés boursiers en 2018 peut être l’opportunité d’investir en actions. D’autres formes d’investissement sont possibles : sous la forme de fonds en euros pour les plus prudents (rendements stables en 2018), de fonds immobiliers (OPCI, SCI, SCPI) – aussi appelés "immobilier papier" (3,5 à 4,5% de rendement net pour certaines SCPI en 2018).

Et pour ceux qui sont déjà positionnés sur des actifs boursiers et qui ont subi une baisse sur les derniers mois, veillez à conserver vos positions, voire à profiter des prix bas pour réinvestir. Placés sur le long terme, le rendement pourra être au rendez-vous. Enfin, penser à opter pour des versements programmés est la meilleure solution pour profiter de la volatilité des marchés. Pour être certain de la stratégie à adopter en fonction de son profil de risque, il ne faut pas hésiter à demander à un expert.

Optimiser sa fiscalité tout en préparant sa retraite

Après une année "blanche" en 2018, le PERP et le dispositif Madelin réservé aux travailleurs non-salariés (TNS) sont à nouveau d’actualité pour tous ceux qui paient des impôts conséquents et disposent de liquidités dans leur patrimoine. Ainsi, en 2019, le dispositif PERP, en particulier, retrouve un intérêt pour les épargnants qui n’ont jamais fait d’épargne retraite ou pour ceux qui n’ont pas alimenté leur contrat ni en 2017 ni en 2018. 2019 sera donc l’occasion pour eux de réduire la facture fiscale, dans la limite des abattements, en utilisant les enveloppes non consommées tout en préparant un complément de revenus pour la retraite.

Autour du même sujet

Quatre conseils pour optimiser vos placements
Quatre conseils pour optimiser vos placements

Rencontrer son conseiller Cela peut paraître une évidence mais il est essentiel, chaque année, de revoir en détail sa situation patrimoniale. Les loi et la fiscalité changent et qui mieux qu’un expert pour expliquer ces changements ? 2019 est...