La Caisse d'épargne veut séduire les mamans avec le "Livret A connecter"

La Caisse d'épargne veut séduire les mamans avec le "Livret A connecter" Site Internet dédié, cagnotte en ligne et partage sur les réseaux sociaux : la marque de BPCE pense avoir trouvé la recette pour doper les ouvertures de Livret A.

Quel meilleur moyen de doper les ouvertures de Livrets A que de faciliter la tâche aux jeunes parents tentés de constituer un début d'épargne à leur progéniture ? C'est sans doute ce que s'est dit le réseau Caisse d'épargne, qui annoncera ce matin le lancement d'un nouveau produit, les "Livrets A connecter".

L'objectif ? 10 000 Livret A Naissance ouverts via ce nouveau canal en 2016

Le principe ? Un site dédié, lancé en novembre ou décembre 2015, permettra à tous, aux clients de la banque comme aux autres -surtout aux autres, de souscrire en quelques clics au célèbre produit d'épargne. La cible visée ? Les mamans connectées, celles que l'on surnomme les "social mums". Et l'objectif ? Atteindre les 10 000 souscriptions de Livret A Naissance via ce nouveau canal en 2016.

Pour y parvenir, outre l'accès à tous, la marque du groupe BPCE mise sur les réseaux sociaux. Histoire de rendre le produit viral, les souscripteurs pourront proposer à leur proches d'abonder ce produit d'épargne en postant un lien sur Facebook par exemple. Un lien qui pointera vers une cagnotte en ligne sur laquelle les parents et amis pourront effectuer des versements, compris entre 1 centime et 250 euros, en entrant simplement leur numéro de carte bancaire.

Les soucripteurs pourront proposer à leur proches d'abonder ce produit d'épargne via un post sur Facebook

De quoi rapidement générer des dépôts mais aussi donner des idées aux autres. Maline, la Caisse d'épargne transforme du coup ses clients en ambassadeurs.

Concrètement, un délai de 48 heures séparera la souscription de la mise en route du "Livret A connecter" (une marque dont la demande de dépôt a été effectuée le 29 mai dernier).

La tirelire en ligne, elle, sera opérationnelle immédiatement. "Le parent pourra choisir d'alimenter le Livret A de son enfant dès qu'une somme arrivera sur la cagnotte dématérialisée ou bien d'attendre de disposer d'un certain montant pour le faire", explique, en avant-première pour le JDN, Cédric Mignon, directeur du développement Caisse d'épargne. Une commission de 1,5% sera prélevée sur les sommes déposées sur la cagnotte.

Voilà à quoi devrait ressembler le nouveau site dédié aux "Livrets A connecter", d'après cette capture que le JDN s'est procuré. © Caisse d'épargne

Le nouveau site dédié aux "Livrets A connecter" permettra également aux jeunes parents de créer des contenus autour de l'arrivée de leur enfant (montages photo, par exemple) et de les partager avec leur entourage sur les réseaux sociaux – encore eux – ou par mail.

"Nous mettrons également à leur disposition des kits pédagogiques personnalisables, ajoute Cédric Mignon, eux aussi destinés à être diffusés, pour les aider à expliquer à leurs proches l'importance de la constitution d'une petite épargne régulière pour financer les grandes étapes de la vie."

Mais aussi, et surtout, ce nouveau site servira à l'avenir de support pour la souscription et l'alimentation d'autres produits d'épargne que le Livret A. "A terme, notre souhait est de pouvoir proposer les mêmes fonctionnalités pour les autres Livrets, et notamment pour le Livret B et le Livret jeune", confie Cédric Mignon.

Réseaux sociaux / BPCE

Annonces Google