Si vous avez plus de 60 ans

Pour bénéficier de l'exonération de taxe d'habitation, l'âge ne suffit pas : vous devez également remplir certaines conditions de ressources et d'occupation de votre logement (entre autres conditions). © flairimages Fotoliacom
En 2020, la taxe d'habitation sera supprimée pour 80% de la population. Mais vous n'avez peut-être pas besoin d'attendre jusque-là ! Si vous aviez déjà soufflé vos 60 bougies au 1er janvier 2018, vous pouvez être exonéré(e) en totalité de la taxe d'habitation 2018 pour votre résidence principale. A condition de ne pas avoir été soumis à l'ISF en 2017 et d'afficher un revenu fiscal de référence (RFF) de 2017 (avis d'imposition 2018) inférieur à un plafond : 10 815 euros pour la 1re part de quotient familial (16 590 pour 2 parts). Il vous faut également vivre seul(e) ou avec votre conjoint(e) (époux/épouse ou partenaire de Pacs) ou avec des personnes comptées à charge dans le calcul de votre impôt sur le revenu ou encore avec des bénéficiaires de l'Aspa ou de l'Asi. En théorie, cette exonération s'applique automatiquement. Mais si c'est la première année que vous satisfaites à ces conditions, il vous faudra peut-être frapper à la porte de votre centre des finances publiques. A noter que les personnes éligibles maintien de l'exonération en 2014 bénéficient d'une majoration des seuils de RFF en 2018. Ce dernier est porté à 13 703 euros pour la 1re part.
Suggestions de contenus