Investir dans l'immobilier locatif

Le taux de l'avantage fiscal accordé pour un investissement locatif dépend de la durée pendant laquelle le propriétaire s'engage à louer le bien. Attention : le projet de loi de finances pour 2018 prévoit une reconduction du dispositif jusqu'au 31 décembre 2021, mais dans certaines zones uniquement. © faNANCY - Fotolia.com
Comme plus de 59 044 ménages en 2016, vous pouvez bénéficier d'une réduction d'impôt sur le revenu pour l'achat d'un logement neuf ou réhabilité dans certaines communes. A condition, notamment, que celui-ci soit loué à des locataires dont les revenus sont inférieurs à certains plafonds. Cet avantage fiscal, dit Pinel, est calculé sur le prix d'acquisition du bien, dans la limite de 300 000 euros de dépenses, et réparti sur autant d'années que la durée de location. Par exemple, pour un propriétaire qui investit 300 000 euros et qui s'engage à louer le bien pendant 6 ans (soit un taux de réduction d'impôt de 12%), le montant de l'allègement s'élève à 36 000 euros, à raison de 6 000 euros par an  pendant 6 ans.
Pour que votre investissement ait une incidence dans votre déclaration d'impôts 2018,  la signature de l’acte authentique d’achat (ou le dépôt de la demande du permis de construire s'il s'agit d'un logement que vous faites construire), doit avoir lieu avant le 31 décembre 2017. A noter que le gouvernement prévoit de reconduire le Pinel jusqu'au 31 décembre 2021, mais dans les zones  tendues uniquement. Dans les autres, l'éligibilité au dispositif n'est valable que jusqu'au 31 décembre 2017 pour les ventes réalisées. 
Suggestions de contenus