Pleiades : la NASA combine Suse et SGI

Pleiades tourne grâce à une couche système SuSe Linux Entreprise 10 et un complément SGI ProPack 5. © NASA

IBM ne monopolise plus si farouchement les premières places. Le Pleiades de SGI mis en place en 2008 au centre de recherche de la NASA est lui aussi un nouveau né parmi les supercalculateurs. Il est toutefois loin derrière ses deux concurrents avec 487 teraflop/s de puissance de calcul lors du dernier classement. Le site de la NASA revendique toutefois un cluster de 516 Tflop/s.

Le constructeur SGI a fait lui le choix de processeurs Intel EM64T Xeon cadencés à 3.0 GHz (40 008 cœurs). L'ensemble tourne grâce à une couche système SuSe Linux Entreprise 10 et un complément SGI ProPack 5. La connexion réseau s'effectue en Infiniband.

Suggestions de contenus