Apple piraté, les identifiants des développeurs exposés

Apple piraté, les identifiants des développeurs exposés La firme de Cupertino vient d'admettre que c'est un piratage qui l'a poussé à rendre son Dev Center inaccessible. L'étendue des dégâts n'est pas encore connue avec certitudes, et Apple est en train de refondre une bonne partie de son système...

Apple vient d'expliquer pourquoi son site destiné au développeur est en maintenance et inaccessible depuis plusieurs jours : le géant de Cupertino s'est fait piraté le 18 juillet dernier. "Les informations personnelles sensibles étaient chiffrées et inaccessibles, mais il est possible que le pirate ait eu accès aux noms des développeurs, à leurs adresses et/ou à leurs adresses mail", admet aujourd'hui Apple sur le site visé.

Apple explique avoir travaillé sans relâche depuis que la brèche a été découverte, jeudi dernier. Et afin que cela ne puisse se reproduire à l'avenir, Apple explique procéder actuellement à la refonte complète de son site, mettre à jour les logiciels serveurs et reconstruire la base de données en entier.

Certains utilisateurs de cet espace Dev Center se sont aussi déjà vu demander de changer d'identifiant.

Cet espace est aujourd'hui notamment utilisé par les développeurs qui mettent au point leurs applications iOS 7, l'OS mobile d'Apple qui sera lancé cet automne. Fournissant la documentation et les ressources techniques nécessaires, c'est aussi un espace de discussion qui est ouvert à ceux qui souhaitent essayer les betas des logiciels Apple.

En février dernier, Apple avait reconnu que les Macs de certains de ses employés s'étaient fait pirater à cause d'une faille affectant Java.

Autour du même sujet

Apple piraté, les identifiants des développeurs exposés
Apple piraté, les identifiants des développeurs exposés

Apple vient d'expliquer pourquoi son site destiné au développeur est en maintenance et inaccessible depuis plusieurs jours : le géant de Cupertino s'est fait piraté le 18 juillet dernier. "Les informations personnelles sensibles étaient...

Annonces Google