Uroburos ou Snake, un malware russe utilisé pour espionner les Etats-Unis ?

Uroburos est un terme grec faisant référence au symbole d'un serpent qui se mord la queue. Comme le montre ci-dessus l'extrait du rapport de GData analysant le malware, les termes Uroburos et Snake qui lui ont donné son nom apparaissent dans son code. © Gdata

Fruit d'un "énorme investissement" selon GData, Uroburos a été imaginé "pour dérober des données confidentielles". Selon le fournisseur, ceux qui se cachent derrière Uroburos sont les mêmes que ceux qui ont mené une cyberattaque contre les Etats-Unis en 2008. A cette date, une clé USB oubliée dans un parking du département de la Défense américain a pu infecter le réseau des militaires avec un malware appelé agent.btz. Un centre de commande, alors à l'œuvre dans des guerres en Irak et en Afghanistan, aurait été la victime de ce malware. Plusieurs années après, Reuters annonce que les soupçons américains s'étaient immédiatement dirigés vers la Russie.

Suggestions de contenus