L'opposition iranienne a recours au hacking

Avenue Jordan à Téhéran © Galerie Photos de Linternaute / Amir NOEBASHARI

Les opposants au gouvernement iranien ont recours aux toutes dernières techniques de hacking en vue de lutter contre le pouvoir en place.

Selon un article du Sans, plusieurs attaques en déni de services ont ainsi été lancées contre des sites soutenant le président en place.

Les résistants auraient exploité la faille de sécurité Slowloris ciblant les serveurs Apache. En affectant la bande passante du réseau iranien, ce hacking aurait touchés par ricochet l'ensemble de l'Internet du pays.

Suggestions de contenus