La pépite française ContentSquare lève 60 millions de dollars

La pépite française ContentSquare lève 60 millions de dollars La société parisienne compte doubler ses effectifs en R&D dans l'optique d'accroître ses capacités d'IA et renforcer sa marque à l'international.

Spécialiste français de l'optimisation de l'expérience utilisateur digitale (UX), ContentSquare boucle une quatrième levée de fonds. A hauteur de 60 millions de dollars, elle a été réalisée auprès de quatre investisseurs historiques : le fonds français Eurazeo, les fonds américains Highland Europe et Canaan Partners et l'Italien H14.L'opération porte à 112 millions de dollars les investissements injectés dans l'entreprise depuis sa création en 2012. Fort de ce nouvel apport, la société parisienne compte accélérer son développement à l'international, mais également renforcer sa R&D, notamment sur le front de l'IA.

"Historiquement, les activités digitale se concentrent sur l'acquisition de trafic. C'est le modèle que poussent Criteo pour la publicité, Salesforce pour le CRM et Google sur le SEO. Dans le même temps, 70% de l'audience numérique transitent désormais sur mobile, mais avec des taux de conversions faibles, et Amazon représente 49% des ventes en ligne. D'où l'importance pour les marques d'optimiser leur expérience utilisateur en vue d'améliorer leur taux de fidélisation et de transformation. C'est tout l'enjeu de l'offre de valeur de notre produit", explique Jonathan Cherki, fondateur et CEO de ContentSquare.

Disponible en SaaS et hébergée sur plusieurs cloud à travers le monde, la solution de ContentSquare décortique les comportements des visiteurs d'un site web ou d'une app mobile. Elle détecte les moindres clics de souris, les mouvements et contrôles tactiles sur une tablette ou un smartphone, les interactions avec les textes, images, vidéos, liens... L'application cerne les points de friction, à quelle phase de la navigation ou du tunnel de conversion le visiteur hésite ou décroche.

Doubler la R&D de taille

En bout de course, ContentSquare calcule des indicateurs clés de résultats (KPI) qui évaluent l'efficacité des contenus. "Offre promotionnelle, fiche produit, fonctionnalité d'un parcours marchand... Pour chaque composante d'un site ou d'une application, nous calculons le ratio entre les consultations, survols de souris ou toute autre action réalisée, et les achats effectués", explique Jonathan Cherki. La solution va jusqu'à attribuer une estimation de chiffre d'affaires à chaque élément. Si 15% des visiteurs seulement voient le bas d'une page web mais achètent 30% de plus que les autres, un revenu est alors attribué à cette zone.

Partant de cette analyse, le logiciel avance des recommandations en indiquant les contenus ou parcours à optimiser. C'est précisément sur cette fonctionnalité que ContentSquare entend concentrer ses futurs efforts de R&D. "L'idée est de mieux capitaliser sur l'IA pour anticiper l'impact d'un changement d'UX sur les revenus générés, mais aussi pour cerner plus finement le ressenti d'un visiteur, ses agacements, ses frustrations, ses hésitations, toujours en fonction de son historique de navigation. Nous capturons des milliards d'interactions chaque jour sur notre plateforme. Cela nous donne dans ce domaine d'immenses perspectives", estime Jonathan Cherki. Autre enjeu affiché : aller vers plus de temps réel en auto-adaptant les UX en fonction de la période, du moment de la journée et du contexte client.

"Depuis 2015, nous enregistrons entre 100% et 150% de croissance par an"

Fort de 320 salariés à ce jour, ContentSquare entend recruter 150 personnes d'ici la fin de l'année dont 80 viendront grossir les rangs de sa R&D. Restant à 100% basée en France, cette dernière devrait ainsi doubler de taille.

L'éditeur revendique 70% de sa base clients dans l'e-commerce, avec à la clé des marques comme Cdiscount, Ikea, Rakuten, Oui.sncfn.com ou Walmart. La population restante se répartit principalement entre les secteurs de l'automobile (Renault, Avis), du luxe (Kenzo, Kering, LVMH) et de la banque (Bank of America, BNP Paribas, Goldman Sachs).

"Depuis 2015, nous enregistrons entre 100 et 150% de croissance par an. Notre ambition est d'atteindre des courbes annuelles équivalentes dans les prochaines années. L'objectif étant de devenir le numéro un mondial de l'UX analytics", insiste Jonathan Cherki. Implanté à Paris, Londres, Munich et New-York, ContentSquare compte dans cette optique renforcer sa présence commerciale aux Etats-Unis (la société est sur le point d'ouvrir un bureau à San Francisco), mais également en Asie et au Moyen-Orient. Pour la suite, son CEO envisage tous les scénarios. "Une levée de fonds encore plus importante est envisageable, et pourquoi pas une entrée en bourse à terme", nous confie-t-il.

A lire aussi

Autour du même sujet

Annonces Google