Devoteam met le cap sur l'intelligence artificielle

Devoteam met le cap sur l'intelligence artificielle L'ESN de Levallois-Perret poursuit sa transformation. En 2018, son chiffre d'affaires se hisse à 652,4 millions d'euros, en hausse de 27,2% sur un an.

C'est encore une excellente année pour Devoteam. A l'issue de 2018, l'ESN enregistre un chiffre d'affaires de 652,4 millions d'euros, en hausse de 27,2% comparé à 2017. La croissance organique s'établit, elle, à 17,7%. Dans le même temps, le résultat net passe de 25 à 38,1 millions d'euros (+52,3%), et le résultat opérationnel de 43,9 à 64,5 millions d'euros (+46,9%). Au quatrième trimestre 2018, le groupe français réalise un CA en croissance de 27,4% sur un an, à  190,7 millions d'euros.

Pour 2019, Devoteam reste prudent. La société de Levallois-Perret table sur une croissance organique de 12% compte tenu de perspectives qualifiées "d'incertaines". En termes de priorités pour les prochains mois, Devoteam compte renforcer les liens tissés avec ses partenaires stratégiques (parmi lesquels AWS, Google, Red Hat, Salesforce ou ServiceNow), notamment via de nouvelles certifications. L'ESN compte également plus que jamais monter en puissance sur le front de la data et de l'IA.

"Ces performances sont largement en ligne avec notre plan stratégique (qui vise le milliard d'euros de chiffre d'affaires en 2020, ndlr)", se félicite Stanislas de Bentzmann, co-président et cofondateur de Devoteam. Présenté en 2017, le plan en question (nom de code Scale!) prévoyait entre 7% et 10% de croissance organique chaque année.

Pour accompagner sa croissance, Devoteam a bouclé pas moins de quatre acquisitions en 2018 : l'Allemand Alegri (un spécialiste Microsoft et SAP), le Portugais Bold (une société de conseil en transformation digitale), le Suédois Jayway (un expert Salesforce) et l'Espagnol New BIC (centré quant à lui sur l'IA et le big data). Des rachats qui ont contribué à booster l'activité du groupe de près de 32 millions d'euros.

Principal indicateur de la capacité de Devoteam à se transformer : le CA tiré des offres SMAC  (pour Social, Mobilité, Analytics et Cloud). Celui-ci représente désormais 67% des revenus, contre 60% en 2017. Au quatrième trimestre, il s'établit à 70% du CA. "Ce qui était l'objectif du plan Scale!", rappelle Stanislas de Bentzmann. Sur ce terrain, Devoteam tire profit comme en 2017 de trois lignes de services principales : l'IT agile (50% du CA), la cybersécurité (10%) et la digital workplace (10%).  "La croissance est notamment tirée par ces deux dernières offres qui progressent respectivement de 29 et 37% en organique", confie le co-président de Devoteam. Quant aux prestations centrées sur la customer experience, elles affichent une croissance de 53% et atteignent désormais 5% de l'activité.

Objectif : 30% du CA tiré de l'IA 

Qu'en est-il de la data et de l'intelligence artificielle ? Elles pèsent désormais également 5% des revenus de l'ESN. Fort d'une stratégie de développement dans l'IA initiée il y a 18 mois, "nous avons officiellement reçu la certification Google en machine learning", se félicite Stanislas de Bentzmann.

Partant de là, Devoteam compte essaimer l'IA à tous les étages de son offre : digital workplace, management des services IT, etc. En ligne de mire : la volonté d'accompagner les clients dans l'amélioration de leur efficacité opérationnelle à la fois via l'automatisation de tâches simples et l'aide à la réalisation de tâches plus complexes. "Nous ciblons 30% de chiffre d'affaires tirés de la data et l'IA d'ici trois à quatre ans", confie Stanislas de Bentzmann. Grâce à tous ces efforts, Devoteam compte atteindre le cap des 75% de revenus issus des SMAC début 2020.

A lire aussi

Autour du même sujet

Devoteam met le cap sur l'intelligence artificielle
Devoteam met le cap sur l'intelligence artificielle

C'est encore une excellente année pour Devoteam. A l'issue de 2018, l'ESN enregistre un chiffre d'affaires de 652,4 millions d'euros, en hausse de 27,2% comparé à 2017. La croissance organique s'établit, elle, à 17,7%. Dans le...