Build 2019 : Microsoft veut décupler la productivité d'Office

Build 2019 : Microsoft veut décupler la productivité d'Office Lors de la Build 2019, l'éditeur a dévoilé toute une série de nouveautés autour de sa suite : création de contenu partagé, écriture automatisée, recherche unifiée.

A l'occasion de la Build 2019, son événement annuel à destination des développeurs organisé du 6 au 8 mai à Seattle, Microsoft a déroulé plusieurs annonces clés touchant à la suite Office 365. D'abord, l'éditeur a dévoilé Fluid Framework, une infrastructure taillée pour bâtir des apps web de travail collaboratif comparables à des outils comme Dropbox Paper ou Quip (de Salesforce).  Fluid Framework est notamment taillé pour piloter la co-édition de contenu puis son partage via d'autres applications, comme les messageries collaboratives Teams ou Slack. Toutes les modifications réalisées étant ensuite synchronisées en cascade entre l'ensemble des outils en présence. 

La co-édition universelle

Au fil de ses démonstrations, Microsoft a expliqué par exemple comment Fluid Framework pouvait créer un document Word à travers lequel plusieurs personnes de nationalités différentes allaient être capables de contribuer dans leur propre langue, avec à la clé une traduction simultanée automatisée pour chacun (lire le post officiel de Microsoft sur le sujet).  Autre démonstration mise en avant par Microsoft : l'intégration via le framework d'un tableau Word dans Teams se traduisant ensuite par des mises à jour à la volée de l'un vers l'autre (voir l'animation ci-dessous). 

Cette initiative tend à prouver que Microsoft prend très au sérieux la montée en puissance de nouveaux acteurs de la gestion de contenu d'entreprise tels Airtable ou Zoho. Fluid Framework  sera intégrée à Office d'ici la fin de l'année.

Exemple de synchronisation de contenu entre Word et Teams via le framework Fluid. © Microsoft

Autre annonce liée à Office effectuée lors de la Build 2019, Microsoft a indiqué sa volonté de lancer à l'automne une fonction d'aide à la rédaction au cœur de Word. Le dispositif se limitera dans un premier temps à la version web de l'outil de traitement de texte (Word Online). 

Accélérer la rédaction dans Word

Baptisée Idées, la fonctionnalité, déjà présente dans Excel et PowerPoint, fait appel au machine learning pour réaliser des suggestions liées à la rédaction ou la mise en forme du document. Il pourra ainsi recommander une formulation de phrases plus concise ou plus claire. "Idées analyse à la volée la structure de votre fichier pour générer à la volée une table des matières ou surligner les passages qu'il considère comme importants et ainsi rendre la navigation entre les pages plus fluides", explique Kirk Gregersen, directeur associé de la gestion des programmes au sein du groupe Experiences and Devices de Microsoft. Autres actions réalisées par Idées : le décodage d'acronymes, y compris à usage interne à l'organisation utilisatrice, en se basant sur les données issues du Microsoft Graph de l'entreprise.  

Intégrée à Word, la foncions Idées suggére des formulations de phrases plus concises ou plus claires. © Microsoft

Microsoft a également profité de la Build pour livrer Microsoft Search en version finale. Objectif de cette brique : proposer un moteur de recherche commun à toutes les applications Microsoft. Jusqu'ici, chacune était dotée de son propre moteur. Pour l'heure, Microsoft Search recouvre les contenus issus des principales briques Office (Word, Excel, PowerPoint), de SharePoint, OneDrive et Bing, mais aussi les fichiers stockés plus prosaïquement sur Windows.  En se basant sur votre historique de travail et votre graph collaboratif (via le Microsoft Graph), Microsoft Search est dessiné pour proposer des résultats personnalisés, en termes de documents, ou de profils de compétences qui peuvent vous intéresser, et ce en fonction de vos centres d'intérêt, ou de ceux de vos collaborateurs les plus proches, de votre historique de relation, de consultation, etc.

Microsoft Search bientôt dotée d'une API

Microsoft annonce d'ores et déjà son intention d'équiper Microsoft Search d'API et de connecteurs. Objectif : permettre aux développeurs à la fois d'accéder à Microsoft Search depuis leurs applications mais aussi d'indexer des contenus issus de leurs propres apps dans le moteur de recherche. Microsoft promet également d'améliorer l'expérience de recherche unifiée de Microsoft Search, avec en ligne de mire la volonté d'y inclure l'ensemble des applications de la suite Microsoft 365, en commençant par Yammer et Teams.

Microsoft Search vient offrir une expérience de recherche unifiée au sein de la suite Office. © Microsoft

A lire aussi

Build 2019 : Microsoft veut décupler la productivité d'Office
Build 2019 : Microsoft veut décupler la productivité d'Office

A l'occasion de la Build 2019, son événement annuel à destination des développeurs organisé du 6 au 8 mai à Seattle, Microsoft a déroulé plusieurs annonces clés touchant à la suite Office 365 . D'abord, l'éditeur a dévoilé Fluid Framework,...